Une résidente de L’Île-des-Soeurs vient de d’être honorée pour avoir créé avec son équipe de l’Université de Montréal un projet «d’infirmière virtuelle» qui vient en aide aux personnes atteintes du VIH.

José Côté, Dre en Sciences infirmières, a reçu le 22 mars le prix Égalité-Thérèse Casgrain dans la catégorie santé, un honneur décerné depuis 2007 à des organismes publics, parapublics, privés ou communautaires qui favorisent l’égalité entre les femmes et les hommes.

Chercheuse s’intéressant au VIH depuis une trentaine d’années, Mme Côté constatait que la situation était particulièrement difficile pour les femmes atteintes et voulant vivre la maternité. C’est ainsi qu’est né en 2014 TAVIE-Femme, un dérivé d’un projet existant depuis 2008

« Plusieurs patientes nous disaient qu’elles ne se retrouvaient pas complètement dans les programmes. Les ressources sont beaucoup axées sur l’homme, que ce soit les modèles ou le fait que les médicaments sont testés pour eux. »
Ainsi, la nouvelle application permettait aux femmes de trouver réponse à des craintes qui leur étaient spécifiques.

« De nos jours, il est possible pour les femmes atteintes d’avoir des enfants et de vivre aussi longtemps que quiconque si elles sont bien traitées. L’infirmière virtuelle leur donne des outils pour mieux vivre leur vie et informer leurs proches de leur situation. »

Expansion
Disponible en français et en anglais, l’application pourrait permettre de venir en aide à des patients de partout dans le monde.

« Nous voulons déployer le projet à plus grande échelle que le Québec. Nous travaillons avec la Fondation Millenia pour développer à l’extérieur du pays et le Canadian Aids Treatment Information Exchange (CATIE) pour le reste du Canada.

Assorti d’une bourse de 1000$, le Prix viendra grandement contribuer au rayonnement du projet. En tout, six projets sont récompensés dans diverses catégories.

Thérèse Casgrain
Comble du hasard, José Côté est également une bonne amie d’une petite fille de Thérèse Casgrain, Claire Casgrain, qui demeure également à L’Île-des-Sœurs.

« C’est une femme brillante et féminine qui sait se servir de ses qualités. Ma grand-mère serait fière d’elle », affirme Claire Casgrin
Sa sœur, Lise, qui était également présente lors de la cérémonie et demeure aussi à L’Île-des-Sœurs, abonde dans le même sens.

« Ma grand-mère a toujours cru à l’égalité homme femme et a défendu des causes de toutes sortes. C’était une humaniste hors pair avant tout et elle serait fière de toutes les initiatives qui ont été récompensées lors de cette cérémonie.

Pour Mme Côté, l’honneur est indéniable. « C’est un prix très prestigieux. Je suis en admiration envers Thérèse Casgrain depuis mon enfance. C’est une très belle reconnaissance pour moi et mon équipe », dit-elle.
Le gouvernement du Québec a changé le nom pour celui connu aujourd’hui en avril 2015 pour célébrer le 75e anniversaire de l’acquisition du droit de vote pour les femmes dans la province. Il s’agissait donc de la première édition sous l’appellation actuelle.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!