Le 24 mars dernier, vers 17h15, les policiers du Poste de quartier 8 (PDQ 8) sont dépêchés sur un chantier de construction vacant, situé au 3111, rue Victoria, à Lachine, répondant à un appel signalant la présence de deux personnes qui se seraient introduites par effraction à l’intérieur des infrastructures.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont fouillé l’intérieur des lieux où ils ont vite localisé un suspect âgé d’environ 30 ans, de race blanche qui fut aussitôt maitrisé. Il a été accusé d’introduction par effraction. Quant à son acolyte, il a réussi à prendre la fuite par une mince ouverture dans la clôture entourant le chantier.

Le superviseur du PDQ 8 s’est rendu sur les lieux, et bien qu’un des suspects se soit mis à courir, il a été rapidement maitrisé et menotté en raison de son comportement agressif. Ce dernier fut arrêté pour introduction par effraction, entreposage négligeant de munitions et bris de condition. Il reste détenu au Centre d’enquête Ouest. Une enquête est en cours.

Les deux suspects dans cette affaire ne sont pas originaires de Lachine.

Mise en garde contre la fraude «scareware»

Le Centre d’appel antifraude du Canada (CAAC) a reçu de Canadiens des plaintes selon lesquelles leur ordinateur avait été «gelé» ou bloqué après avoir reçu un message les avertissant que leur ordinateur avait été associé à de la pornographie juvénile.

Ces messages, soi-disant en provenance de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ou du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), enjoignent les destinataires à payer 100$ par l’intermédiaire d’Ukash pour faire débloquer leur ordinateur.

Ce genre de message, communément appelé «scareware», vise à semer un tel émoi et une telle anxiété chez les victimes que celles-ci n’hésitent pas à envoyer de l’argent rapidement.

Si vous recevez des messages de ce genre, sachez qu’il s’agit d’une fraude. Ces messages ne sont pas émis par la GRC. Si on vous a bloqué l’accès à votre ordinateur, c’est là un signe que votre ordinateur a peut-être été infecté par un logiciel malveillant et que vous devrez prendre des mesures correctives.

Conseils pour vous protéger

Ne cliquez jamais sur une fenêtre publicitaire affirmant que votre ordinateur est infecté par un virus.

Mettez à jour votre antivirus souvent et effectuez régulièrement une analyse de votre ordinateur afin de vérifier s’il contient des virus.

Ne cliquez pas sur les liens ou les pièces jointes dans les courriels que vous envoie une personne que vous ne connaissez pas.

Activez le bloqueur de fenêtres publicitaires intempestives de votre navigateur.

Ne téléchargez jamais un antivirus d’une fenêtre publicitaire ou d’un lien qui vous est envoyé par courriel.

Si vous avez reçu un message «scareware», veuillez le signaler à votre service de police et au Centre d’appel antifraude du Canada (1-888-495-8501).

Faire «usage» d’un cellulaire

Le 18 novembre 2011, la Cour supérieure, district de Montréal, a rendu un jugement quant à ce que constitue «faire usage» d’un téléphone cellulaire.

Dans cette affaire, l’appelant admet avoir pris son téléphone de son sac, de l’avoir tenu en main et de l’avoir regardé pour savoir qui l’appelait.

À la suite de ce jugement, nous comprenons qu’un conducteur n’a pas besoin d’entretenir une conversation pour faire usage de son appareil muni d’une fonction téléphonique.

Le simple fait de le tenir en main et de regarder l’écran constitue une infraction à l’article 439.1 C.s.r., sous peine de 80$ plus les frais et 3 points d’inaptitude.

La Cour municipale de Montréal a précisé  que le nombre d’acquittements en matière de conduite en tenant en main un cellulaire n’est pas élevé.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!