Collaboration spéciale Nathalie Bronzo, de Dorval, à droite, et Isabelle Vitte, de Québec, participent à la 15e édition du Trophée Rose des Sables.

Relever un défi sportif et le goût de l’aventure sont à la base de la participation de deux grandes amies, Nathalie Bronzo, de Dorval, et Isabelle Vitte, de Québec, à la 15e édition du Trophée Rose des Sables au cœur du Maroc, du 7 au 18 octobre.

Nathalie, pilote d’avion, et Isabelle, chargée de projet en biologie, ne seront munies que d’une boussole, d’une carte et d’un road book (trajet préétabli).

Les membres de l’équipage 45 (les Étoiles filantes) sont toutes deux attirées par le voyage et la compétition relevée que représente ce périple de 6000 kilomètres entre Ciboure, près de Bordeaux en France, et Marrakech, au Maroc, sur des routes sinueuses et les buttes de sable du Sahara.

Préparation
Pour réussir à surmonter l’épreuve, il faut avoir une excellente forme physique.

«Isabelle est marathonienne, elle est rompue à la course, raconte Mme Bronzo dans une entrevue à TC Media. Moi, c’est plutôt la marche à pied; mais la course, je m’y suis mise, je me force. Mais on travaille surtout les bras pour se préparer à changer les gros pneus de notre véhicule», avoue-t-elle en riant.

Une formation de conduite a aussi été nécessaire, «dans le cadre d’un stage pratique de navigation et de conduite dans les Laurentides, sur un parcours semblable à celui que nous devrons faire en compétition», explique Mme Bronzo.

Un défi commun
«Nous avons un défi commun à partager, toutes les deux seules, sans nos familles, a confié Mme Bronzo. Isabelle et moi, nous aimons l’aventure et le désert est attirant. Il saura combler toutes nos attentes».

Elles partagent toutes deux une passion pour la voile, qui les a amenées dans des périples au long cours, en compagnie de leurs conjoints et enfants.

Le dernier en date s’est effectué sur le fleuve Saint-Laurent jusqu’à la Côte-Nord. Le prochain est déjà planifié. Les deux familles se rendront jusqu’à Tadoussac à bord de leurs voiliers pour y observer les baleines, à la mi-septembre, juste avant le départ vers le Trophée Rose des Sables.

L’objectif ultime des deux dames est de terminer premières dans cette course parsemée d’émotions fortes, d’entraide, de solidarité et d’inévitables ennuis mécaniques.

Aide humanitaire
La compétition revêt également un aspect humanitaire.

Les deux participantes ont choisi d’aider les enfants en remettant les fonds amassés à Leucan, – une fondation qui tient particulièrement à cœur à Mme Bronzo -, ainsi qu’à Enfants du Désert, la cause principale appuyée par le Trophée Rose des Sables.

L’inscription à la course est d’environ 10 800$ par équipage, mais pour les deux navigatrices, le budget total approchera les 22 000$, incluant la location de la voiture, l’achat de l’équipement sécuritaire, les assurances, l’essence, l’hébergement et l’impression des affiches des commanditaires.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!