TC Media / Isabelle Bergeron Ugence-Environnement et le TAGA ont pris des échantillons d’air pour procéder à des analyses, le 19 septembre.

Les résultats d’analyses d’air effectuées hier à la suite d’odeurs désagréables se dégageant de barils déterrés du chantier du projet immobilier La Vida devraient être dévoilés en fin de journée. La Direction de la santé publique a toutefois confirmé que les émanations ne présentent aucun danger pour la population.

En attendant les résultats, Urgence-Environnement demeurera sur place aujourd’hui, tandis que le laboratoire mobile TAGA (analyseur de gaz atmosphériques à l’état de trace) a quitté les lieux au cours de la soirée d’hier. Les travailleurs ne pourront pas reprendre les travaux sur le chantier, situé à l’angle de la rue Bouvier et du boulevard Shevchenko, avant de connaître les conclusions du laboratoire.

«Il faudra déterminer si les barils doivent être dégagés et de quelle façon, mais aussi si la terre sera décontaminée ou retirée, selon les résultats obtenus», précise le porte-parole d’Urgence-Environnement Frédéric Fournier.

La nouvelle construction immobilière comptera 100 maisons de ville et 200 condos entrecoupés d’espaces verts.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!