Le temps froid étant de retour, l’arrondissement rappelle à ses citoyens et à ses employés l’importance de couper le moteur de leur véhicule lorsqu’ils sont à l’arrêt. Chaque petit geste compte pour la diminution des gaz à effet de serre.

C’est pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air que LaSalle a adopté en janvier 2006 un règlement, qui vise à réduire la nuisance causée par les véhicules dont le moteur tourne inutilement au ralenti.

La mairesse Barbe rappelle «qu’en évitant de laisser tourner inutilement le moteur de leur véhicule cinq minutes par jour, les Montréalais et les employés municipaux contribuent à diminuer l’émission de près de 67 000 tonnes de dioxyde de carbone superflues dans l’atmosphère. Ainsi, chacun participe à son échelle à la réduction des émissions de gaz à effet de serre simplement en coupant le contact de son véhicule lorsqu’il est arrêté».

Des accommodements en cas de grand froid

Des exceptions et des accommodements sont prévus. Entre autres, le règlement ne s’applique pas lorsque la température extérieure est inférieure à –10 °C et que le moteur fonctionne pour activer le chauffage parce qu’une personne est dans le véhicule, tout comme pour les véhicules réfrigérés, les véhicules d’urgence, les taxis (du 1er novembre au 31 mars), les camions blindés et les véhicules hybrides.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!