Gracieuseté La Maison des Jeunes deviendra une prison qui ouvrira ses portes au public le soir de l'Halloween, le 31 octobre à partir de 17h30.
Et si les monstres du cinéma n’étaient pas des acteurs costumés, mais bien de véritables monstres ? Voilà l’idée que propose la maison des jeunes cette année : une prison abritant les plus dangereuses créatures du grand écran, de la bête du docteur Frankenstein de 1910 au diabolique petit Jigsaw de la série de films d’horreur Décadence. Une prison qui ouvrira ses portes au public le soir de l’Halloween, le 31 octobre à partir de 17h30.

Pour ceux et celles qui ne seraient pas familiers avec le concept, il s’agit d’une tradition qui dure depuis bien des années maintenant. Chaque année, à l’occasion de l’Halloween, l’équipe de la maison des jeunes d’Outremont, jeunes et intervenants, transforme les locaux du 530, avenue Querbes, en véritable maison hantée, au grand plaisir d’un public de tous âges.

Cette fois, grâce au soutien financier du ministère de la Culture et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel, une série d’ateliers animés destinés à la préparation de l’événement étaient offerts aux jeunes participants : réalisation d’effets spéciaux, confection de masques et de maquillages, costumes, décors, etc.

Et chaque année, l’équipe de l’Espace-Temps travaille fort à la planification de cet événement, au développement d’un nouveau thème, d’un nouveau moyen de vous faire peur. Ceux qui nous ont rendu visite l’année dernière se rappelleront sûrement de notre Area 51 à nous, et les habitués les plus fidèles de notre Foire des horreurs ou encore du Manoir hanté de la famille Van VershVon Gunt… En tout cas, la famille avec un nom hollandais là.

Hallowood… Hollyween… ?

Bref, cette année, on a eu cette idée brillante de mettre les monstres du cinéma (pas juste américain là; mon titre, c’était juste pour le mauvais jeu de mots) derrière les barreaux d’une prison et d’en ouvrir les portes (pas celles des cellules, promis!) au public (je sais, ça fait beaucoup de parenthèses pour une seule phrase).

En fait, l’idée était tellement bonne que tout le monde s’est jeté dessus. Tout le monde sauf moi, évidemment. Ouin, parce que moi, je tenais  »Vraiment » à mon concept de clowns pas fins. L’idée, c’était de mettre des clowns pas fins partout. Sur des tricycles.

Parce que moi, ça me fait peur des non-enfants sur des tricycles. Ça me fait vraiment peur, beaucoup. Par chance, j’ai quand même réussi à caser un trio de clown dans notre thématique. Parce que des clowns méchants, au cinéma, y en a quand même pas mal.

Pour le reste, un certain monsieur pas très  »smatte » qui vient de Transylvanie, une p’tite fille qui semble très proche avec le diable, un gars qui porte un vieux masque de hockey et encore plus seront au rendez-vous. Ça se passe de 17h30 à 21h, au 530, avenue Querbes (entre les terrains de tennis) le soir de l’Halloween. Dois-je vraiment vous rappeler la date ?

Au plaisir de vous y voir petits et moins petits. Ah! pis en passant, je l’ai eu mon tricycle finalement. Parce que je gagne tout le temps, tout le temps.

Francis Baumans,

pour l’équipe de la Maison des Jeunes d’Outremont

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!