Hugo Lorini/TC Media Arrivé de Chine à l'âge de 13 ans, Jimmy Yu a fait ses débuts dans l'entreprise familiale d'import/export. Spécialisé en sécurité financière, l'homme d'affaires de 50 ans s'est aussi impliqué dans la communauté, notamment avec les courses de Bateaux-Dragons et les sociétés de développement commercial. Il est père de cinq enfants avec qui il apprécie passer du temps.

Élections partielles
TC Media est allé à la rencontre des six candidats aux élections fédérales du 3 avril et leur a posé les mêmes questions sur l’emploi, l’innovation, les transports, l’immigration et l’environnement. Ils vous expliquent leurs projets et dévoilent leurs connaissances sur Saint-Laurent.

Le candidat conservateur Jimmy Yu, qui se présente pour la seconde fois dans la circonscription, souhaite faire de Saint-Laurent un moteur économique, en attirant davantage d’entreprises et en privilégiant les emplois locaux.

«S’il y a deux candidatures avec le profil équivalent pour un même poste, il faudrait privilégier les résidents de Saint-Laurent. On parle beaucoup de réchauffement de la planète, il y aurait ainsi moins de déplacements et ce serait une entreprise plus verte», explique-t-il.

Il souhaite également aider les entreprises à adhérer aux différents programmes fédéraux pour favoriser l’innovation.

Voulant unifier les communautés culturelles, M. Yu pense qu’il est important de sensibiliser les nouveaux arrivants à nos pratiques d’affaires.

«Chaque immigrant a le bagage et l’expérience, il faut juste les aider à ouvrir les portes», explique celui qui a notamment donné des cours de démarrage d’entreprise.

Pour lui, les réfugiés ne devraient pas être privilégiés par rapport aux autres immigrés, notamment les migrants économiques.

Partenaires
M. Yu envisage de travailler avec les différents paliers gouvernementaux pour défendre les intérêts des Laurentiens.

«On a besoin du Réseau électrique métropolitain (REM) et on doit s’assurer qu’il y a le plus de stations possible pour les résidents de Saint-Laurent», précise-t-il au sujet des transports collectifs.

Sur le bruit des avions, il n’a pas précisé ce qu’il envisageait faire concrètement, préférant attendre d’étudier les différents scénarios pour ainsi faire les meilleures propositions à Aéroports de Montréal (ADM).

«J’ai discuté avec le président d’ADM [Philippe Rainville], qui réside dans Bois-Franc. Il m’a dit: « je peux vous assurer, si c’est nuisible, je serai le premier à défendre ce dossier-là avec vous »», raconte le candidat.

Considérant que Saint-Laurent est l’un des arrondissements les plus verts de Montréal, M. Yu souligne le travail du maire, Alan DeSousa, et souhaite travailler avec lui pour offrir davantage de parcs aux résidents.

Il trouve que «le premier ministre a mis la transparence et la démocratie à la poubelle», notamment en refusant sans raison la candidature de M. DeSousa. Il rappelle alors les valeurs du Parti conservateur: respect et honnêteté.

 

Saint-Laurent en 7 questions

Tous les candidats aux élections partielles ont été soumis aux mêmes questions de culture générale laurentienne.

1. Combien y a-t-il d’habitants à Saint-Laurent?
100 000.

2. Citez trois Laurentiens qui vous inspirent.
Marcel Laurin et Alan DeSousa, deux maires qui en ont fait beaucoup pour les Laurentiens. Stéphane Dion, même s’il ne réside pas à Saint-Laurent, j’ai beaucoup de respect pour lui.

3. De quels pays proviennent principalement les nouveaux immigrants à Saint-Laurent?
De Chine, il y a beaucoup d’Arabophones, notamment des Libanais. La communauté juive est importante aussi.

4. Quel événement historique lié à Saint-Laurent retenez-vous?
L’inauguration de l’aréna Raymond-Bourque, où j’avais pu rencontrer en personne ce joueur de hockey.

5. Qui a été le maire ou le député le plus marquant de Saint-Laurent?
Stéphane Dion, en tant que personne, et malgré nos divergences politiques.

6. Quel est le lieu de rassemblement par excellence à Saint-Laurent?
La bibliothèque et le futur centre sportif.

7. Quelles sont les principales institutions d’enseignement à Saint-Laurent?
On a le Collège Vanier, le collège francophone. Aussi LaurenHill parmi les écoles anglophones, la Commission scolaire de Montréal.

Réponses
1. 101 530 habitants selon la dernière estimation de janvier 2016
3. Liban, Maroc, Chine
7. Collège Vanier, Cégep de Saint-Laurent – Le territoire de Saint-Laurent est desservi par la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Lire aussi les entrevues avec:

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!