(Photo: Gracieuseté) Gabriel Sévigny-Ferland, impliqué depuis 10 ans dans un projet pour faire revivre le bâtiment 7, vient d'être récompensé pour ses efforts.

Un jeune étudiant en droit vient de recevoir un bon coup de pouce pour son projet d’épicerie communautaire, Le Détour, qui ouvrira en avril à Pointe-Saint-Charles. Gabriel Sévigny-Ferland a reçu deux bourses totalisant 52 000$.

Voilà 10 ans maintenant qu’il est impliqué avec une centaine de bénévoles dans le projet du bâtiment numéro 7, un édifice construit par le Canadien National (CN) vers 1924, maintenant propriété du Collectif 7 à nous.

«Les porteurs du projet habitons tous dans le sud du quartier. C’est un véritable désert alimentaire. On n’a pas accès à une épicerie. Je n’ai pas de voiture et chaque fois que je dois aller faire les courses, c’est fort pénible», confie Gabriel Sévigny-Ferland.

C’est à partir de ce constat qu’il a l’idée, avec ses 24 autres collaborateurs, de faire renaître le commerce proximité disparu depuis la désindustrialisation des années 1960. Afin de réunir la population défavorisée et la plus aisée qui émerge depuis quelques années, l’étudiant et son équipe a développé un concept surtout bio et fait de produits locaux, à des prix abordables.

La force de Pointe-Saint-Charles réside surtout dans la grande facilité de mobilisation selon M. Sévigny-Ferland. Il a pu compter sur de nombreux groupes du quartier pour la diffusion de l’information, ainsi que sur une publicité affichée sur les poteaux.

À contre-courant
Alors que Gabriel Sévigny-Ferland voit son avenir dans le droit municipal, il est déjà en pourparlers avec ses professeurs de l’UQAM afin d’intégrer des projets relatifs aux structures collectives dans sa future maîtrise en droit.

«J’ai besoin de créer des projets qui vont à contre-courant et de trouver des solutions à des problèmes très concrets. Pour le projet de l’épicerie, je m’occupe de la recherche de financement. J’aime me dire qu’on est en train de faire quelque chose de différent, et peut-être créer de nouveaux modèles qui s’exporteront ailleurs», nous livre-t-il.

C’est pour ce projet que M. Sévigny-Ferland a récemment reçu deux bourses, la première de Coopsco Desjardins #Ça fait changement, où il a reçu une subvention personnelle de 1000$ et une autre du même montant pour son projet d’épicerie. Il a aussi gagné une deuxième bourse du fonds communautaire offert par le groupe d’assurance AVIVA de 50 000$, qui sera aussi reversée à son projet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!