André Desroches / TC Media Le parc Joe-Beef situé dans Pointe-Saint-Charles deviendra le premier parc intergénérationnel de l'arrondissement du Sud-Ouest

Une somme qui pourrait atteindre les 700 000$ sera investie l’an prochain pour la réfection du parc Joe-Beef dans Pointe-Saint-Charles. Ce dernier deviendra le premier parc intergénérationnel de l’arrondissement du Sud-Ouest.

Un parc intergénérationnel, «c’est un parc où on retrouve des aînés, des enfants, des adolescents et des adultes tous ensemble», explique Mireille Audet, organisatrice communautaire à la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles.

C’est à l’automne, au terme d’une consultation avec les citoyens, que le plan d’aménagement sera élaboré. Mais on a déjà une idée des équipements que l’on devrait y retrouver.

Comme il n’y a pas de piscine extérieure à Pointe-Saint-Charles, les citoyens veulent des jeux d’eau qui pourraient profiter aux gens de tous les âges. Le terrain de minisoccer resterait dans le parc. Il y aurait aménagement d’une aire de jeux pour les tout-petits et une autre pour les 5 à 12 ans. Il est aussi question d’un lieu de rassemblement couvert de style gazebo et d’équipements d’exercice collectifs pour enfants, adultes et aînés.

Calendrier des travaux
L’arrondissement a déjà inscrit une somme de 500 000$ pour le projet à son programme triennal d’immobilisations 2015-2017.

Il vient aussi d’adresser une demande de subvention à la ville-centre dans le cadre du programme Municipalité amie des aînés. «Cette demande représente le potentiel d’un autre 200 000$», souligne la conseillère municipale Sophie Thiébaut.

La population sera consultée au cours de l’été pour mieux définir l’aménagement en vue de la production d’un plan à l’automne. Il y aura par la suite des fouilles archéologiques puisque le parc est situé à l’endroit où se trouvait autrefois le marché public Saint-Gabriel.

La préparation des plans et devis aura lieu au cours de l’hiver prochain. Le début des travaux est prévu au printemps 2016.

Ce projet porté par le Conseil des aîné(e)s de Pointe-Saint-Charles et l’Opération populaire d’aménagement, «c’est clairement une volonté du milieu», souligne le maire Benoit Dorais.

«On trouvait que ça allait de soi», dit-il rappelant la proximité de deux immeubles où vivent plusieurs aînés, la Cité des Bâtisseurs et les Habitations Montmorency.

Pour Viviane Freedman, présidente du Conseil des aîné(e)s de Pointe-Saint-Charles, un tel parc devrait contribuer à briser la solitude que peuvent vivre des personnes âgées. «Il y a beaucoup d’aînés qui ont peur de sortir», fait-elle remarquer. À son avis, le fait d’avoir un parc sécuritaire en face de chez eux où il y a des jeux collectifs les amènerait à sortir. Mme Freedman voit aussi dans ce projet un outil pour freiner l’âgisme en permettant aux aînés de mener une vie plus active.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!