Depuis le début du mois, le site internet de l’arrondissement est accessible en anglais. Il faut toutefois faire une demande pour que les fichiers joints en français soient traduits.

«C’est une démarche qu’on a fait sur une base volontaire puisque légalement on n’avait pas d’obligation, souligne le maire de Verdun, Jean-François Parenteau. C’était important pour nous pour une question d’accessibilité.»

Les fichiers attachés en PDF ne sont toutefois pas traduits. «Sur demande, on peut le faire, mais ce n’est pas systématique pour une question de coûts. Si on en traduit beaucoup alors que les gens ne les consultent pas, c’est dommage», fait remarquer le maire qui invite les résidents à faire des demandes.

L’implication des résidents resterait donc à démontrer. «Il y a beaucoup de choses qu’on met sur le site qu’on sait qui ne sont malheureusement pas consultées, affirme M. Parenteau. On souhaiterait une meilleure participation, mais on ne le voit pas maintenant.»

Selon le profil sociodémographique de Verdun en date de 2016, quelque 22% des résidents parlent uniquement anglais.

La mise à jour de la plateforme serait également en discussions.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!