Résidant de Montréal, Neah Turcot se définit comme photographe et artiste. Neah se rappelle de ses promenades à vélo sur le site de l’échangeur Turcot et le long du Canal de Lachine au début des années ’90. Le site lui inspirait déjà des projets de transformation. Les graffitis sur les usines et les entrepôts abandonnés attiraient son attention, lui laissant l’impression d’un vaste «no man’s land» dans le sud-ouest de Montréal.

De l’exposition au Café Victoria, Neah Turcot dit: c’est une de mes meilleures expositions parce qu’elle constitue un mélange d’idées et de projets anciens ou nouveaux. Neah s’intéresse à l’architecture et aux perspectives que la vue d’installations désuètes ou de bâtiments désaffectés lui permet d’explorer. L’artiste s’est lui-même représenté avec comme fond de scène, différents immeubles facilement identifiables, comme la mairie de Verdun et la station de métro du même nom. Neah Turcot aborde également par le biais de la photographie, ce qu’on pourrait appeler l’archéologie urbaine.

L’exposition Neath Turcot se poursuit au Cafe Victoria 4559 Rue Wellington à Verdun jusqu’à la fin du mois d’avril. Le Café est ouvert le lundi de 11h à 17h, le mardi et mercredi de 9h à 18h, le jeudi et le vendredi de 9h à 19h, le samedi et le dimanche de 11h à 17h. On s’informe au 514 564-8088.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!