Métro Avec les collègues, il vaut mieux commencer par refuser de petites demandes, question de gagner tranquillement une certaine confiance en nous.

Sommes-nous le yes man/women de notre boîte? Accédons-nous systématiquement aux requêtes de notre patron ou de nos collègues? Apprendre à dire non au travail, c’est possible. Et moins dommageable qu’on ne le pense.

Dans un contexte de travail, il existe plusieurs situations où dire non peut être délicat. Et si on a déjà dit oui toute notre carrière durant, dire non du jour au lendemain pourrait être mal perçu.

Heureusement, il existe des moyens de le faire en douceur, afin de ne pas nuire à notre réputation professionnelle, et même d’éventuellement gagner un respect supplémentaire de la part de nos collègues et de notre patron.

Notre patron: lui dire non sans lui dire non
Quand on trouve que notre patron nous surcharge de travail et que le temps est venu de lui dire non, certains contextes sont plus favorables que d’autres. Si on décide de le faire alors que notre équipe vit une période stressante, ce n’est peut-être pas le bon moment de nous affirmer.

Il vaut mieux attendre une période moins stressante. Dans ce cas, si notre patron nous propose un nouveau projet qui s’additionne à ceux dont nous avons déjà la responsabilité, on peut lui répondre qu’on ne peut pas accepter ce projet supplémentaire pour le moment, puisque nos mains sont déjà pleines. Disons-lui que nous comprenons l’importance du projet et demandons-lui qu’il nous aide à prioriser notre travail et les tâches que nous devons favoriser. Si notre argumentation est convaincante, nous aurons réussi à lui dire non, sans lui avoir dit non!

Une autre stratégie consiste à lui proposer de ne nous occuper que d’une partie du projet (idéalement celle où nos meilleurs atouts seront mis en valeur). Mais il faut nous assurer de ne pas avoir l’air de vouloir nous débarrasser du projet. Restons enthousiastes quant à ce dernier; pourquoi ne pas nous entendre avec un collègue pour partager la tâche?

Le collègue qui fait non
Nos collègues profitent de notre gentillesse et nous surchargent de travail? Apprenons à leur dire non… tout doucement.

Avec les collègues, il vaut mieux commencer par refuser de petites demandes, question de gagner tranquillement une certaine confiance en nous. Nous serons ensuite plus à l’aise de refuser des demandes plus importantes, la clé étant de demeurer poli.

Nous pouvons aussi utiliser la méthode plus directe et nous asseoir avec nos collègues en leur expliquant clairement que ce n’est pas à nous de faire leur travail.

Ou pourquoi ne pas leur proposer de les aider de temps à autre pour des petites tâches quand ils sont vraiment débordés, à la condition qu’ils nous renvoient eux aussi l’ascenseur quand nous vivons une période plus intense?

Trop d’offres d’emploi?
Comme tous les chercheurs d’emploi, on a envoyé de nombreux CV aux quatre coins de la ville. Après quelques entrevues, on reçoit plus d’une réponse positive. Ou encore, un emploi nous est offert, mais il ne nous intéresse plus. Comment refuser un emploi?

Refuser un poste ne signifie pas que nous nous fermons une porte à tout jamais. Les employeurs préféreront nous voir refuser le poste directement que de nous voir l’accepter et nous désister après quelques semaines seulement.

N’oublions pas de nous excuser auprès de cette personne qui a pris le temps d’étudier notre dossier et de nous rencontrer en entrevue. Restons courtois en tout temps. Nous pourrions tout de même faire bonne impression et il gardera notre nom en mémoire. Si c’est le cas, pourquoi ne pas l’ajouter sur LinkedIn? Il pourra ainsi voir la progression de notre carrière et éventuellement nous proposer quelque chose d’intéressant…

Nous devons aussi expliquer les raisons de notre refus. Soyons honnêtes dans nos réponses. Si c’est une question de salaire, disons-le franchement.

Méthode directe
Vous pouvez aussi utiliser la méthode plus directe et vous asseoir avec vos collègues en leur expliquant clairement que ce n’est pas à vous de faire leur travail.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!