Lancée il y a quelques semaines par une mannequin et instagrammeuse américaine, la tendance du yoga nu, qui recense à ce jour environ 500 photos sous le hashtag #NYGirl sur le réseau social, trouve un écho dans les grandes villes du monde, qui voient ouvrir des studios destinés au grand public, prié de laisser le legging aux vestiaires.
Depuis que nude_yogagirl, mannequin et photographe américaine de 27 ans aux 730 000 abonnés sur Instagram, a publié il y a quelques semaines des photos d’elle en train de réaliser des postures de yoga complètement nue, la Toile s’affole.

Accompagnées du hashtag #NYGirl, à ce jour, environ 515 photos de la jeune femme ont été publiées sur Instagram, et de nombreux yogis lui emboîtent le pas, ouvrant de nouveaux comptes spécialement créés pour s’afficher dans le plus simple appareil.

Selon les aficionados de cette pratique, faire du yoga nu permettrait de prendre confiance en soi notamment en se réappropriant son corps et en apprenant à s’accepter tel que l’on est.

D’autres voient dans cette mise à nu un moyen de rendre hommage à la beauté et à la liberté du corps, comme la photographe Anka, qui sort un livre de 344 pages, Yogasm, en collaboration avec Hélène Duval, professeure française de yoga et fondatrice du studio YUJ Paris. Dans l’ouvrage, 13 maîtres yogis posent nus devant l’objectif, sans retouches.

Si l’on remonte quelques années en arrière, on se rend compte que le yoga nu, pas vraiment nouveau, a débuté au sein de la communauté naturiste, notamment chez les gays aux États-Unis puis à Londres dans les années 1960.

Le yoga n’en est plus à une tendance insolite près. Après le yoga suspendu, le yoga-bière ou encore le yoga rebelle, plusieurs studios dédiés à la pratique du yoga nu ont ouvert leurs portes aux quatre coins du monde, notamment dans les grandes villes comme New-York, Londres ou Paris.

New York, il existe depuis 2014 un cours de yoga à Chelsea, baptisé Bold & Naked (audacieux et nu), où tous les participants sont nus, dans le but de booster leur confiance en eux. En France, l’Association de yoga naturiste de Paris propose des cours, tout comme l’association Yoga Arc-en-ciel, qui organise aussi des stages réservés aux hommes.

Montréal n’est pas en reste: des studios comme NudeYoga s’y sont implantés, alors que Mudraforce Yoga propose aux hommes des cours dans le plus simple appareil.

Quant aux retraites yoga, très en vogue, elles s’ouvrent aussi désormais à la pratique du yoga nu. Sur le site de recherche de retraites yoga BookYogaRetreats.com, un onglet Yoga naturiste dirige l’internaute vers les séjours dédiés aux adeptes.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!