Dans les années 1980, la Ville de Chicago a posé sa candidature pour la tenue d’une nouvelle exposition universelle en 1992. C’est alors que fut conçu le Museum Campus Plan, qui visait à consolider l’extraordinaire concentration d’in­stitutions culturelles regroupées dans la portion sud du Grant Park. Ce plan permit de consolider davantage le remarquable ensemble que constituent le Field Museum, le Soldier Field, le John G. Shedd Aquarium et le Max Adler Planetarium.

Le plan prévoyait l’ajout de nouveaux bâtiments sur ces terrains ayant déjà été utilisés lors de la Century of Progress Exposition de 1933-1934. Le projet d’une nouvelle exposition universelle ne se réalisa pas, mais une partie du Museum Campus Plan fut tout de même retenue par les autorités municipales. Jadis coupé en deux par Lake Shore Drive, ce secteur a donc été complètement réaménagé au cours des années 1990. Les voies de circulation automobile ont notamment été déplacées à l’ouest du stade de football Soldier Field. On a ainsi créé une nouvelle zone où les passants peuvent déambuler tranquillement.

Field museum
La première des institutions culturelles du Museum Campus qu’on aperçoit, lorsqu’on se dirige vers le sud sur Lake Shore Drive, est le Field Museum, un fabuleux musée d’histoire naturelle auquel on peut facilement consacrer une journée entière. Cette institution fut créée en 1893 lors de la World’s Columbian Exposition, tenue au Jackson Park.

En pénétrant à l’intérieur, vous serez émerveillé par l’impressionnant hall central entouré d’arches supportées par de splendides colonnes ioniques. Deux paires de colonnes, situées aux extrémités de la salle, servent de piédestaux à quatre statues de femmes représentant les quatre missions de l’institution : la science, la recherche, l’acquisition et la diffusion des connaissances. Le Stanley Field Hall renferme un globe terrestre, une reproduction grandeur nature de mammouths, le squelette d’une immense bête préhistorique (un tyrannosaure baptisé Sue) et de beaux mâts totémiques. Les salles d’exposition sont disposées sur trois étages autour du hall.

John G. Shedd Aquarium
Il y a ensuite le John G. Shedd Aquarium, superbement installé aux abords du lac Michigan. Vous remarquerez d’abord le grandiose édifice Beaux-Arts de forme octogonale conçu en 1929 de façon à bien s’harmoniser avec le Field Museum. Sur ce plan, la réussite est complète, avec la splendide façade à colonnade dorique qui fait brillamment écho à celle du musée d’histoire naturelle. En 1991, un océanarium s’avançant dans le lac Michigan fut construit à l’arrière du bâtiment.

Le Shedd Aquarium, le plus grand du monde dit-on, est une des attractions les plus populaires de la ville. Aussi est-il conseillé de s’y rendre tôt dans la journée afin d’éviter les files d’attente. Plus de 8 000 animaux marins représentant 650 espèces différentes résident ici.

Adler planetarium & Astronomy Museum
C’est à l’extrême nord de la Northerly Island (une île entièrement créée par l’homme sur le lac Michigan) que fut érigé l’Adler Planetarium & Astronomical Museum en 1930, selon les plans d’Ernest Grunsfeld Jr. Il s’agissait alors du premier planétarium public à ouvrir ses portes aux États-Unis. Un dôme, à l’intérieur duquel sont projetées les images du firmament, domine ce bâtiment Art déco. Il repose sur une base comptant 12 faces, qui représentent les 12 signes du zodiaque.

Aujourd’hui, ce bâtiment originel est partiellement encerclé par une construction récente, le Sky Pavilion, où se trouvent les salles d’exposition. Ainsi, dans cette nouvelle aile est racontée sur trois étages l’histoire de l’astronomie et de l’exploration de l’espace au moyen d’instruments anciens, de reconstitutions du système solaire, de diaporamas et de bornes interactives. L’attraction la plus impressionnante est cependant le Sky Theater, qui présente une projection sur écran géant donnant l’impression aux spectateurs de participer à un voyage dans l’immensité de l’espace. Ceux-ci sont de plus invités à jouer un rôle actif dans l’expédition en effectuant quelques manÅ“uvres au moyen de commandes placées sur le bras de leur fauteuil.

New soldier field
Le New Soldier Field constitue la demeure des Bears de Chicago, l’équipe professionnelle de football américain de la ville. Le stade original fut construit entre 1922 et 1926 par Holabird & Roche, et baptisé «Soldier Field» à la mémoire des soldats ayant participé à la Première Guerre mondiale. Il présente une structure en U agrémentée de colonnes doriques. Sa rénovation complète, au coût de 365 M$US, fut achevée en 2003. Comme les façades classiques ont été conservées, cette nouvelle incarnation donne l’impression étrange qu’un stade moderne a été déposé au beau milieu de l’ancien… et que les estrades dépassent de chaque côté. Étonnant!

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!