© milos-kreckovic / IStock.com

La ville de Manchester, au nord de l’Angleterre, prend la tête d’un classement des métropoles les plus «déraisonnables» de la planète qui prend en compte le nombre d’établissements de nuit, mais aussi la consommation d’alcool et de drogue.

Cette liste, compilée par le site Movehub.com, peut servir soit de guide de voyage pour les fêtards invétérés ou d’avertissement pour les personnes qui cherchent à éviter ce type de destinations.

Pour compiler ce classement, les auteurs ont épluché des données émanant de Yelp et TripAdvisor, et ont utilisé les statistiques démographiques pour évaluer un ratio de bars de nuit et de clubs pour 100 000 habitants dans chaque ville. La même méthodologie a été utilisée pour déterminer la consommation d’alcool, de cannabis et de cocaïne. Les dernières statistiques se fondaient sur des données émanant de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, ainsi que de l’OMS.

Chaque ville obtenait un score de 0 à 3, le 3 étant attribué aux villes les plus délurées.

On note que les villes américaines dominent le haut du classement, dans lequel figurent aussi une deuxième ville britannique (Leeds) et deux françaises, Paris et Lyon.

Les chiffres ont propulsé la ville de Manchester en haut du classement, car elle affiche la plus forte concentration de lieux de soirée par habitant, avec 818 clubs et bars nocturnes pour 100 000 habitants. Les habitants de Manchester consomment par ailleurs une quantité colossale de cannabis, 2,3 tonnes pour 100 000 habitants par an, et boivent près de 12 litres d’alcool par personne par an. Concernant les drogues dures, les statistiques montrent une consommation de 2,25% de la population de Manchester.

Voici les 10 villes les plus délurées selon Movehub.com:

Manchester, Royaume-Uni
Washington DC, États-Unis
Miami, États-Unis
Seattle, États-Unis
San Francisco, États-Unis
Leeds, Royaume-Uni
Denver, États-Unis
Boston, États-Unis
Paris, France
Ex aequo: Lyon, France et Chicago, États-Unis 

Aussi dans Top :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!