TC Media - Vicky Michaud Au cours des derniers mois, de nombreuses nouvelles enseignes ont ouvert leur porte, ayant pour la plupart une niche commerciale spécialisée et offrant des achats en ligne. Ils espèrent créer la nouvelle signature de la rue Notre-Dame.

À la lueur du développement imminent de Lachine-Est ainsi que de l’arrivée de nouveaux commerces sur la rue Notre-Dame, l’arrondissement se penche sur la question de la revitalisation de l’artère commerciale de Lachine. Ainsi, le programme de bourses Renouveau Notre-Dame est présentement en restructuration.

«  Nous allons remettre un projet à l’étude des élus au mois de décembre. Ce ne sera pas Renouveau Notre-Dame 2.0, mais plutôt une version revue du programme qui nous permettra de ne pas nous limiter à 5 projets annuels mais plutôt d’attribuer les fonds en fonction de la qualité des projets qui nous sont présenté », affirme le directeur général de PME-Mtl West-Island, Nicolas Roy. L’organisme est mandataire de Revitalisation Notre-Dame pour Lachine.

glup-21Depuis l’arrivée du programme Renouveau Notre-Dame, les commerces Glup et les Vignes de Lachine ont obtenu une subvention de 30 000$ offerte aux commerçants qui se qualifient. Imaginami, une entreprise qui fabrique des animaux en peluche, devrait ouvrir ses portes en décembre. L’Hôtel de Ville, le premier bar à Lachine depuis plus de 30 ans, ainsi que la Bijouterie Isabelle Lehoux devraient joindre leurs rangs en début d’année.

Notre-Dame Académie
Depuis bientôt quatre ans, six entreprises ont bénéficié des prix du concours Notre-Dame Académie, prédécesseur de Renouveau Notre-Dame. Outre BAM, Ouistitine, Au bal Masqué et 1230 Électronique, qui sont déjà installés sur l’artère commerciale, l’école de musique L’Oreille Musclée est à préparer son local pour une ouverture imminente.

La sixième entreprise à avoir bénéficié du concours, Aliments Cibles, a pour sa part fermé ses portes. La co-propriétaire de l’établissement qui se spécialise dans les mets préparés pour malades chroniques, Laëtitia Langolf, assure par contre que cette étape est transitoire et qu’ils seront de retour sous peu sur la Belle-Dame.

Le commerce qui avait pignon sur la rue, à l’angle de la 11e Avenue, fait actuellement l’objet d’un suivi de la part de l’arrondissement.

espace-735Réseautage
Aussi, depuis le début du mois, PME-Mtl a ouvert un espace de coworking avec pignon sur rue Notre-Dame, à l’intérieur de l’édifice de Regroupement Lachine. L’endroit nommé «Espace 735» offre un lieu de travail pour entrepreneurs et travailleurs autonomes à petit coût. Au lieu de louer un bureau, les gens de l’Ouest-de-l’Île peuvent réserver un des deux bureaux fermés, huit cubicules ou pupitres ainsi que la salle de conférence, pour une courte ou une longue durée.

« Nous voulons stimuler des ateliers de « start-up » et générer de la demande pour la rue Notre-Dame en y attirant des entreprises. Souvent, de nos jours, les gens débutent leurs affaires « dans une valise » et ces idées ne demandent qu’à trouver un endroit où se loger », explique M. Roy.

Le développement de Lachine-Est pourrait avoir un impact important sur la revitalisation de la rue Notre-Dame. Pour s’assurer que les deux s’effectueront en complémentarité, un nouvel atelier, Vision économique Lachine, tente de définir la direction que devrait prendre le commerce sur le territoire.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus