Métro Média/Isabelle Bergeron Maria Priolo a ouvert La Maison de la Coupe sur la rue Provost, il y a 40 ans.

Maria Priolo est coiffeuse au même salon depuis 40 ans. Dans cette bâtisse de la rue Provost, où elle a été témoin de l’évolution des modes et du quartier, elle partage sa passion avec ses clients.

Maria avait 15 ans lorsqu’elle a commencé à travailler comme assistante dans un salon de Lachine, les fins de semaine. Après avoir suivi son cours en coiffure, la propriétaire de La Maison de la Coupe a ouvert son commerce dans le district J.-Émery-Provost, où elle a grandi.

«Le local était libre. Mon père m’a demandé si je voulais ouvrir un salon. J’ai pris la chance et je ne le regrette pas. J’ai eu beaucoup d’aide de mes parents», raconte la femme de 58 ans qui a des racines italiennes.

Encore aujourd’hui, sa mère, que ses clients surnomment Nonna – grand-mère en italien– cuisine des biscuits pour les clients du salon de coiffure et d’esthétique. «Elle adore les gâter. Tout le monde la connaît et l’aime», soutient Mme Priolo, dont le frère possède le commerce voisin, Luigi TV.

Si la famille occupe une place importante dans la vie de la coiffeuse, ce n’est pas étonnant que les hommes, les femmes et les enfants qui s’y font coiffer se sentent comme chez eux. «J’ai une belle clientèle. C’est devenu ma petite famille. Quand tu fais un travail que tu aimes, tu le fais avec passion. Ces 40 années ont passé vite», indique-t-elle.

Et comme les looks qui reviennent avec les années, les clients de La Maison de la Coupe sont restés fidèles au fil des ans.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!