Rendu 3D du faux "Nexus X"

Si vous consultez régulièrement les différents sites techno sur le Web, vous êtes surement tombés cette semaine sur la rumeur d’un futur téléphone Android de Sony, le Nexus X. Cet appareil n’existe finalement pas, comme c’est souvent le cas avec les rumeurs du genre. Fait beaucoup plus rare, et très intéressant, l’auteur du canular explique toutefois en détail sur un site comment il s’y est pris pour arriver à faire le tour de la planète techno en quelques jours seulement.

Sur son site Tumblr «Anatomy of a hoax», l’internaute anonyme raconte dans le détail la propagation de la rumeur: après avoir publié une fausse photo sur Picasa, il n’a fallu que 16 heures à un blogue spécialisé sur les produits Sony pour lancer la rumeur, qui s’est ensuite répandue comme une trainée de poudre.

Anatomy of a hoax explique également que chaque détail du faux téléphone a été réfléchi (le nouveau design est en fait inspiré de plusieurs appareils récents de Sony), en plus de montrer comment il s’y est pris pour créer un véritable rendu 3D du faux téléphone.

L’auteur du canular raconte aussi les motivations derrière son piège (qui ne lui aura pris au total que 7h05 à orchestrer). D’une part, il voulait s’exercer à créer des rendus 3D, mais aussi démontrer que ces rumeurs peuvent souvent ne rien vouloir dire et lancer par le fait même une discussion publique sur un appareil Nexus de Sony, pour que Google et Sony puisse saisir l’intérêt du public envers un tel téléphone.

Si vous avez quelques minutes, que vous êtes à l’aise en anglais et que la techno vous intéresse, la lecture d’Anatomy of a hoax en vaut le coup.

Aussi dans Plus :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!