Yves Provencher/Métro Le Balsam Inn est ouvert le midi et le soir en semaine, et en soirée la fin de semaine. Il offre des menus spéciaux les soirs de match.

La Taverne Square Dominion, restaurant d’inspiration anglaise de l’avenue Metcalfe, a maintenant un petit cousin et nouveau voisin, le Balsam Inn.

D’inspiration italienne métissée d’un soupçon d’influence nordique, le Balsam Inn a été aménagé dans le local situé à côté de la Taverne Square Dominion, qui accueillait dans les années 1920 à 1940 les cuisines de l’hôtel Square Dominium; de là le «Inn». «Balsam» fait pour sa part référence au très québécois sapin baumier.

Les sonorités «Balsam Inn» vous rappellent celles du mot «balsamique»? Vous avez raison! Le célèbre vinaigre est italien, et les plats à partager du restaurant le sont, pour la plupart, eux aussi.

Il faut le souligner, dès qu’on passe la porte du Balsam Inn, on est charmé par le décor comprenant plusieurs éléments d’époque et une foule de petits détails soigneusement choisis par Alexandre Baldwin. (On retrouve même du savon à main en poudre dans la salle de bain!) La disposition de la salle ressemble beaucoup à celle de la Taverne voisine, avec son grand bar le long du mur, mais le Balsam Inn possède sa propre âme, un four à bois, ainsi qu’une belle cuisine vitrée.

C’est dans ce four à bois qu’on fait cuire les pains plats, spécialité de l’établissement. Rappelant une bonne pâte à pizza légère et bien salée, le pain plat se consomme nature ou garni de tomates crues, de champignons marinés ou de prosciutto. Tranché à la commande, le prosciutto fond sur le pain plat chaud et il est recouvert d’un filet d’huile de tournesol de Société-Orginal: un vrai délice.

Le menu, concocté par le chef Éric Dupuis, est divisé en sept catégories: pâtes, pains plats, viandes, fromages, poissons, jardin et desserts. Lors de notre visite, nous nous sommes attardé à la section poisson, mais en nous accordant un heureux détour dans la section viande: nous avons goûté le tartare de bœuf, parfaitement assaisonné, juste assez relevé et fait selon les règles de l’art. De la section jardin, nous avons aussi savouré le plat de légumes de saison, consistant ce soir-là en un chou rôti et bien caramélisé servi avec du fromage bleu et de la crème. Divin!

De la section poisson, nous retiendrons l’assiette de hareng fumé et salade de pommes de terre, simple mais bien goûteuse. Les calmars poêlés aux agrumes se sont avérés pour leur part bien apprêtés, sans être mémorables. Nous avons également trouvé dommage que l’amertume du rapini prenne le dessus sur la délicatesse du thon blanc confit dans le plat qui jumelait ces deux éléments.

Petite déception au dessert, l’éclair aux pistaches qui nous a été servi sortait vraisemblablement du réfrigérateur et n’avait donc pas la fraîcheur d’un éclair moelleux comme on les aime.

Hormis ces détails, nous avons passé une très agréable soirée au Balsam Inn. Le service était sympathique et efficace, et nous reviendrons très certainement chez le petit cousin de la Taverne Square Dominium, en nous installant cette fois-ci au bar, pour déguster un délicieux cocktail et peut-être essayer un plat de pâtes.

En résumé

  • L’occasion. Pour un souper en couple ou entre amis avant un film, un match ou un spectacle au Centre Bell.
  • L’ambiance et le décor. Ambiance animée et chaleureuse. Décor magnifique, qui nous replonge dans une brasserie des années 1940.
  • Les prix. Entre 7$ et 18$ par plat à partager.
  • Nous avons aimé. La beauté de l’endroit, mais aussi le service attentionné et les saveurs assumées des plats.
  • Nous avons moins aimé. L’éclair à la pistache qui semblait sortir du frigo.

Balsam Inn
1237, rue Metcalfe

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!