En 2008, le tabagisme aurait été responsable du tiers (32,6 %) des coûts associés aux journées complètes d’hospitalisation dans les grands centres hospitaliers de courte durée du Québec, révèle une étude réalisée par les économistes du Groupe d’Analyse pour le compte de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

On peut lire dans le rapport de l’étude que «même à maladies égales, le tabagisme est associé à des séjours hospitaliers plus longs pour les fumeurs actuels et anciens fumeurs». C’est ce qui expliquerait le pourcentage élevé des coûts d’hospitalisation engendrés par le tabagisme, selon le Groupe d’Analyse, des coûts estimés à 928,7 M$ par année.

Le rapport conclut donc qu’en éliminant complètement le tabac au Québec, environ le tiers des lits d’hôpitaux serait libéré.

«Il est scandaleux de constater que près du tiers des coûts déboursés par les contribuables pour soutenir les hospitalisations au Québec sont dus à des produits complètement inutiles, dont l’existence sert uniquement à générer des profits pour des multinationales sans scrupules», affirme Flory Doucas, porte-parole de la Coalition, par voie de communiqué.

Selon Statistique Canada, le taux de tabagisme au Québec est de 22,5%. L’Institut de la statistique du Québec indique que l’industrie du tabac réussit à recruter 650 jeunes chaque semaine.

Aussi dans Santé:

blog comments powered by Disqus