Les chefs des principaux partis, en campagne électorale depuis près de trois semaines, sont épiés quotidiennement. Bien sûr, cela donne parfois lieu à des situations cocasses que les photographes de presse ne laissent que rarement passer. Métro a recensé quelques perles de la campagne. (Photos: La Presse canadienne)

Les chefs de partis magasinent

Il n’est pas rare, en campagne électorale, de voir les chefs des principaux partis sortir de leurs zones de confort et se pointer le bout du nez dans des endroits disons, plus populaires. C’est ainsi qu’on a pu voir, au cours des dernières semaines, Jean Charest, le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), dans une chocolaterie et au gym, Pauline Marois, la chef du Parti québécois (PQ), chez Rona et à la pharmacie, et François Legault, le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), au marché et dans un bar.

Les chefs et les enfants

Jean Charest, Pauline Marois et François Legault l’ont bien compris : se faire photographier avec des enfants réussit généralement à attendrir plusieurs électeurs. Mais quand les enfants ne semblent pas vouloir collaborer, ça peut devenir un peu plus compliquer de faire «cute»! Dans ce cas, quoi de mieux que de devenir soi-même l’enfant? Parlez-en à François Legault, qui est allé rendre visite à sa maman pendant la campagne, ce qui a donné lieu à des photos plutôt amusantes!

Les chefs en déplacement

Parce qu’une campagne c’est court et que le Québec, c’est grand, les chefs des grands partis se retrouvent à parcourir des milliers de kilomètres en peu de temps. Pour y arriver, tous comptent sur leur autobus de campagne, mais doivent aussi parfois se résoudre à opter pour l’avion, et même le bateau!

Les chefs et leurs accessoires modes

Comme dans toutes bonnes campagnes électorales, Jean Charest, Pauline Marois et François Legault ont fait un saut par des entreprises québécoises pour, notamment, présenter leur plateforme économique. Pour l’instant, personne n’a osé porter un bonnet comme celui qui a rendu Gilles Duceppe célèbre auprès des caricaturistes! Mais on a bien vu apparaître par-ci, par-là, des lunettes de protection, des casques de construction… et un parapluie!

En vrac

Jean Charest a beaucoup parlé de son Plan Nord dernièrement. Pour être sûr que nous avions saisi, il nous a montré c’est où, le Nord!

Le chien est le meilleur ami de l’homme, mais est-il l’ami des politiciens? En tout cas, Pauline Marois semble bien s’en tirer avec ce toutou!

François Legault a dû céder une partie du plancher à son candidat vedette, Jacques Duchesneau, pendant la deuxième semaine de la campagne. Cela ne semble toutefois pas lui avoir trop déplu.

Aussi dans La liste du lundi :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!