Publications spécialisées
14:03 20 mars 2020 | mise à jour le: 20 mars 2020 à 14:04

Les professionnels en production exécutive, plus en demande que jamais!

Publications Spécialisées

Un secteur en plein essor

L’industrie du divertissement prenant de plus en plus de place, le marché se devait de suivre le courant et de développer un nouveau profil d’emploi adapté à cette nouvelle réalité.

Constamment à l’affût de manières novatrices et uniques de divertir leurs clients, les entreprises œuvrant dans le secteur du divertissement n’ont désormais d’autre choix que de faire appel à des professionnels qualifiés pour les aider à planifier, diriger et gérer leurs nombreux projets.

Touche-à-tout
Préparation du contrat au financement, gestion de la propriété intellectuelle, mise en marché… le producteur exécutif touche à tous les aspects commerciaux d’un projet créatif issu de l’industrie du divertissement. Qu’il s’agisse d’un spectacle à grand déploiement, d’une présentation multimédia, d’un jeu vidéo ou de contenu destiné au cinéma ou à des géants comme Amazon, YouTube, Apple et Netflix, son expertise est un atout majeur pour en assurer la concrétisation. Et comme ce type de projet se multiplie à l’échelle nationale, le gouvernement fédéral n’hésite pas à y allouer d’importantes sommes – dont 16 millions en 2019!

S’adapter au marché
Tandis qu’ils devaient auparavant cumuler les cours ou encore travailler pendant des années pour y parvenir, les producteurs exécutifs peuvent maintenant acquérir les compétences nécessaires via une formation scolaire. En effet, il est désormais possible d’apprendre les rudiments du métier grâce au Certificat de perfectionnement professionnel en direction de la production dans les industries créatives offert à l’École d’éducation permanente de l’Université McGill.

« Les entreprise montréalaises sont super fortes pour produire du contenu, que ce soit des films ou des spectacles, des jeux vidéo… on est au top, présentement il y a un gros boom, mais côté affaires, ça manque », explique Sylvain Gauthier, producteur exécutif et chargé d’enseignement à l’ÉÉP. « Nos professeurs sont issus du milieu […] On veut essayer de partager ce qu’on a appris à travers les expériences des enseignants, donner un avantage à nos entreprises pour qu’elles puissent se renforcer du côté des affaires », ajoute monsieur Gauthier. C’est là la raison d’être du programme, qui propose quatre spécialisations aux étudiants qui souhaitent développer des compétences qu’ils pourront ensuite appliquer directement sur le marché du travail, soit : spectacles sur scène, films, événements et production de jeux vidéo.

En suivant le programme, les professionnels se voient enseigner les connaissances pratiques, les aptitudes et les compétences requises d’un chef de production. Ils pourront ensuite remplir diverses fonctions, telle que l’encadrement, la planification, l’organisation, la direction et le contrôle de tous les aspects et phases de mise au point liées à des projets à contenu créatif ou des produits de divertissement commercial à forte intensité de capital. « L’accent est mis sur les principes fondamentaux et les meilleures pratiques de lancement, de financement, de conceptualisation, de planification et de réalisation de produits avec un contenu créatif, notamment les grands outils commerciaux et pratiques de gestion des talents », précise monsieur Gauthier.

Vous avez envie de faire carrière dans la gestion de projets créatifs? Rendez-vous sur le production.scs.mcgill.ca

Articles similaires