Jeux vidéo

Entrevue exclusive : Saint Kotar de Red Martyr Entertainment

Offert sur PC (Steam) depuis un peu plus d’un an, Saint Kotar: The Yellow Mask est un jeu dans le genre point-and-click. Empreint d’une ambiance macabre et très prometteur, j’ai approché le studio Red Martyr Entertainment pour en savoir plus sur ce projet qui sera bientôt offert sous sa forme finale.

For the original interview in English, please click here.

Pouvez-vous vous présenter et nous en dire plus au sujet de votre rôle à Red Martyr Entertainment?

Je suis Marko Tomini, le PDG et fondateur de Red Martyr Entertainment. Mon travail au sein du studio consiste, bien sûr, à m’assurer que les choses se déroulent comme elles le doivent et avec les ressources nécessaires. Mon rôle sur tous les projets, y compris Saint Kotar, est celui de directeur créatif, de rédacteur et de concepteur.

Saint Kotar est un jeu d’horreur psychologique de type point-and-click. Un prologue gratuit est disponible sur PC (Steam) depuis un an. Pouvez-vous nous en dire plus sur la façon dont ce projet a vu le jour?

J’ai été un fan des jeux point-and-click dans les années 90 (jusqu’à ce que je trouve mon véritable amour, les RPG) et j’ai donc décidé un jour d’en créer un. C’était quelque chose que je voulais faire depuis que j’étais enfant. Bref, j’ai engagé quelques personnes et nous avons commencé à faire des choses. J’ai créé le monde, l’histoire, l’univers, etc. Nous étions inexpérimentés, donc il y a eu beaucoup d’essais et d’erreurs, mais nous sommes là, plus forts que jamais, et la date de sortie approche à grands pas.

saint kotar: the yellow mask

Étant de type point-and-click et horreur, Saint Kotar me rappelle un peu Sanitarium (1998) sur PC. L’atmosphère rappelle également des classiques comme Silent Hill. Où avez-vous puisé votre inspiration lors du développement de votre jeu?

Pour être honnête, la plupart des inspirations ont été tirées de livres, de films et surtout de ma propre imagination. Je ne peux pas nier l’inspiration qui vient des œuvres de Lovecraft et de Poe, ainsi que de Twin Peaks, True Detective et The Witch, mais la majorité des éléments du jeu viennent de moi et de l’équipe. C’était un choix délibéré pour que nous essayions de faire quelque chose d’original. C’est du moins comme ça que je vois les choses : si j’allais chercher de bonnes choses dans d’autres jeux, je les utiliserais inévitablement, même inconsciemment, dans le nôtre. Nous jouons tous à des jeux, bien sûr, mais nous essayons de rester originaux dans la création des nôtres.

Quel a été le plus grand défi auquel vous avez été confronté lors du développement de Saint Kotar, surtout que nous savons qu’il sera également disponible sur consoles en 2021?

Il y a eu beaucoup de défis. Comme je l’ai déjà dit, nous n’avions pas assez d’expérience et nous avons commis beaucoup d’erreurs. Mais récemment, c’était le stress et l’anxiété que j’ai éprouvés jusqu’à ce que je trouve et signe le contrat d’édition. Il est difficile de se concentrer sur l’aspect créatif du travail alors qu’une menace financière pèse constamment sur vos épaules.

saint kotar: the yellow mask

Puisque Saint Kotar n’est disponible qu’en avant-première pour le moment, à quoi les joueurs peuvent-ils s’attendre lorsque la version finale sortira plus tard dans l’année?

Le prologue Saint Kotar: The Yellow Mask qui est actuellement encore disponible gratuitement sur Steam et GOG sera supprimé très prochainement. La raison est qu’il ne reflète plus de manière appropriée le jeu complet. Depuis sa sortie, et après la campagne Kickstarter réussie, nous avons travaillé dur non seulement pour développer le reste du jeu, mais aussi pour améliorer les mécanismes, le design et l’écriture, ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Par exemple, j’ai réécrit et redessiné tout le début du jeu (qui est jouable dans le prologue). L’histoire n’a pas changée, l’atmosphère et l’ambiance sont toujours aussi terrifiantes, l’art est toujours du même niveau, mais le jeu se joue différemment, et je crois, d’une bien meilleure façon. En bref, le jeu est maintenant bien meilleur que le prologue. Attendez la nouvelle démo qui sortira quelque temps avant la sortie du jeu complet en octobre.

saint kotar: the yellow mask

Can you please introduce yourself to our readers and tell us more about your role within Red Martyr Entertainment?

I’m Marko Tomini, the CEO and Founder of Red Martyr Entertainment. My job within the studio is, of course, making sure things run as they should and with the ressources they need. My role on all projects, including Saint Kotar, is of the Game-Creative Director, writer and designer.

Saint Kotar is a point-and-click psychological horror game. A free prologue has been made available on PC (Steam) for a year now. Can you tell us more about how this project came to life?

Well, I’ve been a fan of point & clicks in the 90s (until I found my true love – RPGs) and so one day I just decided to create one. It was something I wanted to do since I was a kid. Anyway, I hired some people and we started doing stuff. I created the world, the lore, the background story etc. We were inexperienced so there were lots of trial and errors but here we are, going stronger than ever with the release date before just around the corner.

Being point-and-click and horror, Saint Kotar reminds me a bit of Sanitarium (1998) on PC. The atmosphere is also reminiscent of classics like Silent Hill. Where did you draw inspiration from while developing your game? 

To be honest, most inspiration was drawn from books, movies, and especially my own imagination. I can’t deny the inspiration that came from Lovecraft’s and Poe’s works, as well as Twin Peaks, True Detective and The Witch, but the majority of stuff in the game came from me and the team. This was a deliberate choice so that we try to make something original. That’s at least how I see things – if I went looking for good stuff in other games I would inevitably, even unconsciously, use them in our own. We all play games, of course, but we try to stay original in the making of our own.

What was the biggest challenge you’ve faced while developing Saint Kotar, especially now that we know it’s also coming to consoles at some point in 2021?

There were lots of challenges. Like I mentioned before, we didn’t have enough experience so there were lots of mistakes. But recently, it was the stress and anxiety I had until I found and signed the publishing contract. It’s hard to focus and concentrate on the creative side of the work while a financial doom is swinging constantly over your head.

Since Saint Kotar is only available as a preview right now, what more can players expect once the final version releases later this year?

The prologue Saint Kotar: The Yellow Mask that is currently still available for free on Steam and GOG will be removed very soon. The reason is that it doesn’t reflect anymore in a proper way the full game. Since its release, and the end of the successful Kickstarter campaign, we’ve been hard at work not only developing the rest of the game, but also improving the mechanism, design and writing, and adding new features.

For instance, I rewrote and redesigned the whole beginning of the game (which is playable in the prologue). The story didn’t change, the atmosphere and mood are still creepy, the art is still of the same high level, but the game plays differently, and I believe, in a much better way. In short, the game is now much better than the prologue. Wait for the new demo to be released sometime before the release of the full game in October.

Un texte de Michael Bertiaux de Jeux.ca

Articles récents du même sujet