Mercier & Anjou
18:02 14 mai 2021 | mise à jour le: 14 mai 2021 à 18:21 temps de lecture: 3 minutes

Le feu vert fait rougir des riverains sur la rue Radisson

Le feu vert fait rougir des riverains sur la rue Radisson
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaUn changement sur les feux de circulation énerve certains riverains

Les riverains des rues Radisson et Desgroseillers dans Mercier-Ouest sont mécontents que le temps du feu vert soit allongé à l’intersection de la rue Radisson et du boulevard des Galeries d’Anjou, ce qui créerait des excès de vitesse et ferait craindre pour leur sécurité.

«Des citoyens qui ont des enfants, quand ils sortent dehors, ils mettent un indicateur pour essayer de protéger la piste cyclable», rapporte André Desmarais, porte-parole du Regroupement des citoyens des rues Radisson et Desgroseilliers.

Depuis quelque temps donc, ces résidents ne voient plus d’un bon œil les feux de circulation à la jonction de la rue Radisson et du boulevard des Galeries d’Anjou. «En effet, vers la fin février, les services techniques ont allongé sans études, ni préavis, le temps du feu vert en direction sud», soutient M. Desmarais.

«La rue du contournement?»

La résidente Anne-Gaëlle Habib déplore elle aussi la situation. «Ce qui me dérange le plus est qu’il y a des voitures qui roulent très vite et qui prennent notre rue comme voie de contournement pour aller prendre plus rapidement le tunnel [Louis-Hyppolite- Lafontaine]», dénonce-t-elle.

«Je ne me sens pas en sécurité pour rouler avec mes deux enfants sur la piste cyclable», affirme Mme Habib.

La Ville s’explique

Les citoyens avouent ne pas comprendre les raisons pour lesquelles le changement a été effectué sur les feux de circulation. Ils mentionnent avoir posé le problème au maire de l’arrondissement, Pierre Lessard-Blais. Ce dernier a promis, lors de la séance du conseil du 3 mai dernier, de se pencher sur la question avec «grand sérieux».

Karine Boivin-Roy, conseillère du district de Louis-Riel et candidate d’Ensemble Montréal à la mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, a reconnu avoir rapporté les revendications des citoyens au bureau des élus.

«Comme les feux de circulation sont sous la juridiction de la ville-centre, on m’a répondu qu’on vérifierait. Pas de retour. Résultat, les citoyens ont dû retourner poser des questions deux fois au conseil sans qu’on leur réponde », déplore-t-elle.

Par courriel, la Ville de Montréal informe que ces modifications s’inscrivent dans le cadre du nouveau guide de feux pour piétons. «Ces modifications visent à assurer la sécurité de tous les usagers, mais principalement des plus vulnérables et à augmenter l’accessibilité universelle de l’intersection», formule Marilyne Laroche Corbeil, relationniste à la Ville.

Elle ajoute que les temps de traversée pour les piétons ont été prolongés de 5 secondes en direction Est et de 10 secondes en direction Nord.

Elle indique par ailleurs qu’il y a eu aussi des modifications au niveau de l’augmentation des temps de dégagements véhiculaires pour «permettre aux cyclistes de terminer la traversée de l’intersection en toute sécurité.»

«Puisque ces interventions ont permis de sécuriser l’intersection pour tous, aucune autre intervention n’est prévue», avertit-elle.

Articles similaires