Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Friche ferroviaire: les travaux du parc linéaire vont bon train

Des citoyens impliqués dans le projet dès ses débuts étaient présents lors de la visite. Photo: Coralie Hodgson/Métro Média

Les travaux d’aménagement du parc de la Traversée vont bon train, ont pu constater citoyens et élus lors d’une visite privée organisée récemment par l’arrondissement. Si tout va comme prévu, ce projet né d’une initiative citoyenne pourrait être inauguré à la fin octobre.

La visite de la piste cyclable bidirectionnelle et du sentier pédestre située entre la 53e avenue et la 32e avenue s’est déroulée sous le soleil, jeudi.

Le pavage est terminé. Il ne reste que «la pose de quelques lampadaires» et de panneaux d’affichage, ainsi que la finition des haltes de détente pour terminer cette portion du tracé, explique le chargé de projet à l’arrondissement, Ismaila Camara. Sa mise en service est prévue vers la mi-septembre.

Les travaux d’aménagement du second tronçon, situé entre la 1re et 32e avenue devraient s’amorcer en septembre et se terminer vers la fin du prochain mois.

«De voir de quoi la halte a l’air; la perspective, les plantations qui sont prévues, où l’éclairage est prévu… Ça ajoute au concret du parc et à la démarche des citoyens qui sont là depuis le départ», s’est réjouie la mairesse d’arrondissement, Caroline Bourgeois.

Ski de fond et plantes indigènes

L’arrondissement prévoit que le tracé permettra le ski de fond en hiver. L’administration locale continue par ailleurs ses démarches pour faire installer une station BIXI en bordure de la friche.

L’ensemencement d’espèces végétales indigènes est prévu le long du parc. Or, l’entente avec le propriétaire de la friche, l’organisme Exo, ne permet pas la plantation d’arbres.

«Il n’est pas dit qu’un jour la ville ne voudra pas devenir propriétaire de l’emprise. À ce moment, on pourra continuer de bonifier le projet», a indiqué le directeur développement du territoire et études techniques de l’arrondissement, Luc Castonguay.

Des citoyens ravis

Des citoyens ayant participé dès 2016 à la mobilisation pour ce projet se disent ravis du projet.

«J’ai la chair de poule aujourd’hui. Le résultat est plus grand que ce qu’on avait imaginé», soutient Michel Langlois.

René Rivest, ancien agent de développement à la CDC de la Pointe-Est de Montréal, avait accompagné les citoyens dans les négociations avec l’arrondissement. «Ça correspond exactement aux attentes qu’on avait. On n’a pas été consulté juste parce que ça paraît bien, mais on n’a pas lâché le morceau non plus.»

Valérie Godin, la mère du jeune Arthur Bourdon qui a remporté le concours pour nommer la friche, apprécie pour sa part la «belle amélioration» du site qui permettra à ses fils de marcher sécuritairement à l’école.

REV
Dans son Plan vélo, la Ville de Montréal avait initialement identifié la rue Notre-Dame comme possible axe pour aménager le Réseau express vélo (REV). Or, avec l’aménagement du parc linéaire, cette option ne serait plus envisagée à cette hauteur, explique Luc Castonguay.

Articles récents du même sujet