Rivière-des-Prairies
17:29 13 avril 2021 | mise à jour le: 14 avril 2021 à 17:11 temps de lecture: 4 minutes

L’écriture et la reliure de livre pour s’évader à l’école secondaire Jean-Grou

L’écriture et la reliure de livre pour s’évader à l’école secondaire Jean-Grou
Photo: Yohann Goyat/Métro MédiaCécile et Jessica sont fières du travail des élèves de secondaire 2 et de leur créativité débordante.

Des élèves de l’école secondaire Jean-Grou ont vu leurs récits policiers prendre forme durant un atelier de reliure de livres. Ils ont pu enfin mettre la touche finale à leurs œuvres et découvrir par la même occasion un nouveau métier.

Tous les élèves des groupes de deuxième secondaire ont rédigé et illustré un livre entièrement écrit par leurs soins dans le cadre du programme La Culture à l’école du ministère de l’Éducation. L’atelier de reliure organisé par Cécile Côté, relieur, et Jessica Prévost, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire, a pour but de concrétiser le travail d’écriture des élèves, mais aussi de leur changer les idées grâce à des activités culturelles.

Depuis le mois de février, pendant leurs cours de français, les élèves ont pu laisser parler leur imagination et s’adonner à l’écriture. «C’est une manière de s’évader et de penser à autre chose. Relier mon livre est aussi un aboutissement», indique Mégane, 15 ans.

La reliure se déroule en quatre étapes, explique Cécile. Ce jeudi matin, le groupe d’élèves va s’occuper des étapes une et trois. Autrement dit, du collationnement et de la couvrure. Cécile et Jessica prennent le soin de montrer chaque mouvement à suivre et de responsabiliser chacun à un poste bien précis.

Créatifs

Mégane s’occupe de regrouper les pages entre elles et de vérifier l’ordre de celles-ci avant de les donner à Sarah qui collera un ruban afin de relier le tout avec une brocheuse. Cécile anime l’atelier de couvrure et voit alors passer toutes les couvertures de livres et s’étonne toujours autant de la créativité des élèves. «C’est magique de voir leur travail. Il y’a une spontanéité chez eux qui est merveilleuse.»

« Je suis fascinée par leur intérêt et leur mimétisme. Ces élèves sont pleins de créativité et d’imagination » Cécile Côté, relieur

Les œuvres prennent forme devant leurs yeux et les sourires ne trompent pas. C’est un sentiment de fierté qui ressort chez tous. Josue est quant à lui à la presse ce matin, un poste important qu’il prend très au sérieux.

L’évasion

Quand on parle d’activités culturelles, les élèves sont unanimes : c’est une bouffée d’air frais dans le contexte sanitaire actuel. Léa a vu ces ateliers de reliure et d’écriture comme «une opportunité à saisir et de pouvoir écrire ce qu’elle veut». Bianca, elle, a pu se divertir «dans ce contexte sanitaire difficile et faire autre chose que de rester en classe assise».

Jessica tient à préciser que en raison des règles sanitaires strictes imposées, les élèves doivent rester dans la même classe toute la journée. «Seuls les professeurs se déplacent pour donner leurs cours».

Gabriella est fière de son résultat et du fait d’être sa propre auteure. «J’ai hâte d’avoir mon livre fini dans les mains et de dire que c’est moi qui l’ai écrit.» Sorya garde un beau souvenir aussi et se dit tout excitée à l’idée de l’avoir dans sa bibliothèque et de pouvoir le montrer à ses parents.

Cet atelier de reliure est une première dans l’école secondaire Jean-Grou.

Le succès a été au rendez-vous et une deuxième mouture est déjà envisagée l’an prochain. «Beaucoup de travail, mais beaucoup de fun, pour les enseignants comme pour les élèves», souligne Jessica.

Les élèves feront un lancement de livres et présenteront leur ouvrage aux parents (et les élèves de l’école) lors d’un événement public. Une belle manière de terminer leur premier cycle du secondaire.

Articles similaires