Rivière-des-Prairies

La mode, en version locale, pour les aînées

Ratiba Ait-Radi, propriétaire du magasin Linda Mode, est fière de pouvoir offrir du prêt-à-porter féminin pour les aînées de son quartier. Photo: Yohann Goyat, Métro Média

En juillet dernier, Ratiba Ait-Radi, une citoyenne de Rivière-des-Prairies, a ouvert une boutique de prêt-à-porter féminin. Elle souhaite bien sûr y voir ses affaires fleurir, mais désire surtout voir naître dans ce quartier les liens uniques qui se définissent grâce au commerce de proximité.

Son enseigne Linda mode, fait référence au prénom de sa fille. Depuis cinq mois, la boutiquière y propose une gamme de vêtements prêt-à-porter. Elle vise ainsi à vêtir avec goût la gent féminine de Rivière-des-Prairies, en particulier les femmes plus âgées.

Ratiba Ait-Radi souligne à quel point les aînés, et dans le cas de sa clientèle, les femmes, ont été laissées pour compte durant la pandémie. «C’est pour elles que j’ai ouvert ce commerce», s’exclame-t-elle avec conviction.

Ces dernières représentent une grande partie de sa clientèle, des femmes qui habitent pratiquement toutes dans les alentours, et que doucement, elle tente de fidéliser.

«À cause de la pandémie, nous avons perdu ce lien social essentiel à nos rapports humains. Le commerce local et de proximité est un enjeu important, notamment chez nos aînées», croit la commerçante.

Forte d’une expérience d’une vingtaine d’années dans le monde du prêt-à-porter, la femme d’affaires a à cœur d’offrir un service personnalité et chaleureux aux gens de son quartier.

«J’aime ce contact humain. C’est un élément qui fait la force d’un commerce de proximité», partage l’entrepreneure.

Les rencontres

Chaque jour, les rencontres qu’elle fait l’encouragent toujours un peu plus dans sa démarche d’entrepreneuriat.

Les clientes sont heureuses de venir ici, de magasiner près de chez elles, et n’hésitent pas à le laisser entendre.

La proprio raconte même que les clientes qui lui rendent visite et achètent ses produits viennent aussi pour échanger, discuter, et parfois, pour se confier.

«Il faut créer des occasions afin que les gens tissent à nouveau ce lien social qui s’est effrité», croit-elle.

Elle croit que son devoir est aujourd’hui de rendre service aux aînées de son entourage. «À notre tour de prendre soin d’elles, comme elles l’ont sans doute fait quand nous étions plus jeunes», ajoute-elle.

Concurrence

À Rivière-des-Prairies, la concurrence du prêt-à-porter est plutôt minime dans le quartier. Casa Dynasty figure parmi les rares enseignes à avoir fidélisé une clientèle dans son domaine.

La concurrence n’inquiète guère Ratiba, qui serait même favorable à l’ouverture d’un centre commercial dans son quartier. L’occasion pour elle de quitter le boulevard Maurice-Duplessis, et de s’installer pour bénéficier de plus de visibilité, lâche-t-elle avec confiance. L’apparition d’un centre commercial dans son arrondissement résoudrait aussi une autre problématique, celle du transport. « Une manière d’éviter de devoir se déplacer à Anjou ou à Montréal-Nord juste pour aller magasiner », conclut-elle.

Linda Mode au 9151 boulevard Maurice-Duplessis

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet