Uncategorized

Menstruations: entre tabous et dégoût

Serious woman Photo: Métro

Bien qu’elles puissent être affranchies des tabous sur les règles, les femmes les mieux informées peuvent quand même véhiculer de fausses croyances sur les menstruations. Parlons-en, voulez-vous?

Le SPM, c’est quoi au juste?
«Pas de bonne humeur, la madame aujourd’hui! Es-tu en SPM?» Vous l’avez entendue combien de fois, celle-là? Bien que les causes exactes du syndrome prémenstruel (SPM) ne soient pas encore parfaitement connues, on l’explique quand même par un déséquilibre hormonal résultant de la modification des taux d’œstrogène et de progestérone.

Voilà ce qui engendre cette série de symptômes d’ordre physique et psychologique. Ceux-ci varient grandement d’une personne à l’autre. Certaines femmes peuvent, par exemple, ressentir de la fatigue, de l’irritabilité et des changements brusques d’humeur, des ballonnements, une hypersensibilité des seins ou des éruptions cutanées.

Si vous reconnaissez certains de vos symptômes, en discuter avec un professionnel de la santé vous aidera à mieux les gérer.

Faut-il mettre sa vie sexuelle entre parenthèses pendant qu’on a ses règles?
Il n’est pas contre-indiqué de faire l’amour pendant les menstruations. Cela reste donc un choix qui vous revient. Certaines personnes refusent catégoriquement de s’y adonner pour différentes raisons, tandis que d’autres en tirent un réel plaisir.

Le désir sexuel est souvent augmenté, et les troubles de lubrification, eux, sont réduits. Bien que le sang menstruel soit différent du sang ordinaire par sa composition et ses propriétés (il est composé principalement de fragments nécrotiques de l’endomètre, de cellules de la muqueuse vaginale, de sécrétions du col du vagin et de bactéries de la flore vaginale), il n’est pas sale pour autant.

Si l’expérience vous tente, prenez la peine d’en discuter afin de prendre connaissance de l’opinion de votre partenaire et de faire un choix éclairé.

Peut-on devenir enceinte en ayant une relation sexuelle non protégée pendant ses règles?
La réponse est oui. En fait, les menstruations durent en moyenne quatre ou cinq jours. La durée de vie d’un spermatozoïde à l’intérieur du vagin peut varier de deux à cinq jours. S’il en est ainsi, c’est que le milieu utérin, chaud et humide, offre des conditions favorables à sa survie. Les spermatozoïdes peuvent donc encore s’y trouver lorsque l’ovulation se produit.

Voilà aussi une des raisons qui expliquent pourquoi la méthode du calendrier (éviter les relations sexuelles non protégées pendant la période de fertilité) n’est pas considérée comme une méthode de contraception fiable. Il faut donc toujours se protéger pendant les règles, comme d’ailleurs en tout temps!