Explorez
Contenu de notre partenaire

Porte-étendard de la consommation écoresponsable : Renaissance, l’humain avant tout

Faire l’acquisition de produits de qualité tout en magasinant de manière écoresponsable – et sans vous ruiner! -, c’est possible grâce à des organismes tels que Renaissance, qui prône l’économie circulaire.

« Depuis quelques années, on assiste à une importante conscientisation environnementale et sociale. Les gens pensent davantage à donner une deuxième vie à leurs biens usagés plutôt que de les jeter à la poubelle, et se tournent de plus en plus vers le marché du seconde main. Le magasinage en friperie s’établit comme une tendance lourde », mentionne Éric St-Arnaud, directeur général de Renaissance. « En 2020-2021, la grande générosité de la population nous a permis de détourner des sites d’enfouissement plus de 19,4 millions de kilos de biens. Par ailleurs, les revenus générés par les achats nous ont permis de réinsérer 530 personnes sur le marché de l’emploi avec nos parcours d’insertion et nos centres d’aide à l’emploi », ajoute-t-il fièrement.

En septembre, mois du seconde main, pourquoi ne pas en apprendre plus sur les nombreux bienfaits et impacts positifs sur la planète qu’implique le fait d’adhérer à la consommation écoresponsable?

Les chiffres

Comme le rapporte la Fondation Ellen MacArthur (FEMA) dans son rapport A New Textiles Economy, entre 2000 et 2015, la production de vêtements a plus que doublé et l’industrie de la mode croît à vitesse grand V, principalement en raison du phénomène fast fashion (mode éphémère), qui mise sur des textiles à courte durée de vie. Résultat : chaque seconde, l’équivalent d’un camion de rebuts de textiles est enfoui/brûlé dans le monde!

Deuxième plus polluante au monde avec 10 % des émissions de carbone (!), l’industrie du textile nécessite annuellement l’équivalent d’environ 342 millions de barils de pétrole. Toujours selon FEMA, à elle seule, la production de coton demande 200 000 tonnes de pesticides, 8 millions de tonnes d’engrais, et pas moins de 93 milliards de mètres cubes d’eau…

Une solution pour contrer ce fléau : réduire à la source et donner une seconde vie à nos vêtements!

En 2019, L’Actualité en a étonné plus d’un en rapportant que nous portions seulement 20 % de nos vêtements. Faites l’exercice de calculer combien de paires de jeans vous possédez versus celles que vous portez réellement. Incroyable, n’est-ce pas? En libérant de l’espace dans sa garde-robe en donnant la balance des items dont on ne se sert pas/plus à Renaissance, on contribue concrètement – et facilement! – à donner un coup de pouce à la préservation de l’environnement et on peut aider jusqu’à 1 300 personnes par année à se trouver un emploi.

Le mouvement

La mode écoresponsable fait la promotion du slow fashion (produire/consommer moins, mais mieux).

Par le fait même, elle offre la chance à tout le monde de faire sa part pour la planète, l’économie et le réemploi. En effet, alors que certaines personnes croient encore – à tort –  que cela s’adresse uniquement aux gens à faible revenu, opter pour l’industrie du seconde main pour faire don de ses surplus et acheter de « nouveaux » items est un choix accessible à tous!

L’organisme

Organisation québécoise à but non lucratif, Renaissance suscite depuis 1994 l’engagement de tous à poser des gestes concrets pour préserver l’environnement. Acheter chez Renaissance, c’est poser un geste écologique contribuant à ce que des millions de kilos de vêtements et d’articles ménagers soient détournés chaque année des sites d’enfouissement – en plus de mettre la main sur de belles trouvailles à petits prix et sans taxes!

La mission de l’organisme se veut sociale, celui-ci se faisant un devoir d’intégrer des personnes au marché du travail et de briser la chaîne d’appauvrissement; environnementale, Renaissance travaillant à la préservation de l’environnement via la récupération et le réemploi des biens; et économique, en offrant des vêtements et des biens ménagers à bas prix et sans taxes.

« L’atteinte de nos objectifs se concrétise entre autres par le biais de valeurs telles que la solidarité, le respect, la reconnaissance, la loyauté, le leadership et l’innovation. En réinvestissant tous les revenus dans l’organisation, on boucle la boucle, peu importe que l’on donne ou que l’on achète », précise M. St-Arnaud.

#JeTripeFripe MC

Entrer dans une friperie, c’est ouvrir la porte d’un monde rempli de trouvailles. Votre séance de magasinage se transforme alors en véritable chasse aux trésors et vous permet de mettre la main sur des pièces coup de cœur, et ce, peu importe votre âge, sexe, style, morphologie, etc. Il y en a pour tout le monde!

N’hésitez pas à répéter l’expérience aussi souvent que vous le souhaitez, question de profiter au maximum des nouveaux arrivages quotidiens, et n’oubliez surtout pas de faire un tour dans la section Boutique – vous en sortirez agréablement surpris, c’est garanti.

Psst! En plus d’être un bon plan pour l’environnement, choisir Renaissance vous offre la possibilité de cumuler des points Trésors pour chaque achat 😉 en plus de contribuer à aider des gens à réintégrer le marché du travail.

Le petit dernier

Afin de stimuler votre inspiration, ou simplement pour vous ouvrir de nouveaux horizons, Renaissance vient tout juste de lancer ÉcollaborateurMC, qui permet à la communauté de partager via Instagram les raisons pour lesquelles ils choisissent d’encourager la consommation écoresponsable ainsi que différentes trouvailles qu’ils ont faites en magasin.

« De nombreux préjugés circulent autour des articles de seconde main, mais peu de gens réalisent la beauté et l’histoire que chaque objet porte en lui. J’aime les choses plus anciennes que les gens ont utilisées et chéries. Elles ont une personnalité, un caractère et une âme. De plus, acheter des vêtements/objets d’occasion en friperie permet de mieux utiliser nos ressources. »

@cezaraxo sur Instagram
« Parfois jusqu’au fil, Marcelyne recycle tout! Il faut avouer qu’en plus de ne consommer que du seconde main, c’est aussi chiner beaucoup beaucoup beaucoup de vintage, un de mes passe-temps préférés. (Sur la photo) Ensemble fabriqué à partir d’anciens draps chinés chez Renaissance Québec. »

@marcelyne_sewing sur Instagram
« Première séance avec mon nouveau boîtier que j’adore!!! Avec le style éditorial que j’adore!! En passant tous les vêtements et accessoires ont été achetés 1 h avant le shoot chez Renaissance Québec! Faut encourager nos friperies et re-use! »

@shanbrouillet.photographie sur Instagram

Avec ses 26 centres de dons, 17 friperies, 9 librairies, 3 boutiques, un centre de liquidation et un centre de distribution, ainsi que ses 1 129 employés permanents et 135 bénévoles, le réseau Renaissance est LA référence en matière de consommation écoresponsable.

Ce n’est pas pour rien que cette année, près de 1,5 million de généreux donateurs auront choisi de donner à l’organisme. Ce dernier utilise d’ailleurs 100 % des revenus issus de la vente des dons pour soutenir son programme d’insertion en emploi, qui permet chaque année à des centaines de personnes de réintégrer le marché du travail!

Pour en savoir plus, visitez renaissancequebec.ca.









Explorez est un contenu publicitaire produit par ou pour des annonceurs.