Côte-des-Neiges & NDG

Tovertafel: des jeux pour les personnes vivant avec une démence

Personne jouant avec le Tovertafel. Photo: Gracieuseté – Eugeria

Le 4 août dernier, la Tovertafel, une nouvelle technologie pour stimuler les personnes vivant avec une démence, a été présentée à l’Institut universitaire gériatrique de Montréal (IUGM). La compagnie montréalaise Eugeria, spécialisée dans les solutions innovantes orientées vers l’amélioration de la qualité de vie des Canadiens vieillissants et des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées, est venue en faire la démonstration.

Il s’agit d’une console accrochée au plafond qui projette des lumières sur une surface comme une table ou un plancher. Muni de senseurs extrêmement précis, l’appareil vient lire les mains des participants qui jouent ni plus ni moins avec des images illuminées.

Jeux thérapeutiques

La Tovertafel est le résultat de cinq ans de recherche de la Dre Hester Anderiesen Le Riche, créatrice et directrice de l’entreprise Tover basée à Utrecht aux Pays-Bas. Durant ses études de doctorat, la chercheuse voulait aider les gens souffrant d’une démence à un stade avancé à faire plus d’activité physique, à avoir une meilleure qualité de vie et à sortir de leur apathie. Selon la cofondatrice et présidente de Eugeria, Valérie Larochelle, la Tovertafel est un des rares produits qui a réussi à unir le bon design avec la bonne technologie.

Ce sont une trentaine de jeux qui viennent toucher à quatre aspects de la personne, soit le physique, le social, le cognitif et le sensoriel. Pour Eugeria, le mandat est d’adapter culturellement les jeux pour le Canada. «On touche à la réminiscence. Le mandat d’Eugenia est donc d’adapter ces images-là afin qu’elles parlent aux Canadiens», explique la fondatrice, Mme Larochelle.

En plus de venir stimuler les aînés, cet appareil aurait des avantages pour le personnel soignant et la famille. «Il augmente les moments de joie lors des visites», exprime Mme Larochelle lors de sa présentation. Et c’est bien du plaisir qui est exprimé par les trois patientes de l’IUGM lors de la présentation de l’appareil!

15 appareils pour le secteur du Centre-Sud

C’est grâce à une subvention de 170 000 $ de la Fondation excellence en santé que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CCSMTL) a pu obtenir 15 appareils Tovertafel. La responsable du service d’animation en loisirs des 17 CHSLD du secteur, Andrée Méthote, se dit enthousiaste de pouvoir offrir des pratiques innovantes à la clientèle.

L’ergothérapeute Claudé Vérité-Aubry explique que «du point de vue ergo, ce qui est important, c’est l’activité signifiante». Elle raconte qu’avec les troubles cognitifs, il y a une réelle difficulté de s’engager dans ce type d’activité : «Ça peut être la connexion avec les autres, le fait d’être stimulé, de se développer comme personne. On veut aussi que les gens aient le contrôle sur ce qu’ils font. Avec la démence, il est difficile d’aller chercher des activités qui touchent ces aspects. Toutes les initiatives qui permettent de promouvoir l’occupation pour les aînés, surtout ceux qui ont de la démence, on est contents de les accueillir.»

Cependant, l’usage de cet appareil ne comble pas à lui seul les besoins des aînés souffrant de démence. Tout l’enjeu entourant les troubles neurocognitifs tourne autour du besoin d’accompagnement, qui devient de plus en plus important avec le temps, souligne l’ergothérapeute. Le Tovertafel ne viendrait alors pas remplacer le personnel, mais bien bonifier la qualité des interactions entre les patients et le personnel soignant.