Hochelaga-Maisonneuve
08:00 10 avril 2021 | mise à jour le: 9 avril 2021 à 14:37 temps de lecture: 4 minutes

Château Dufresne: 200 ans d’histoire dans l’est de Montréal

Château Dufresne: 200 ans d’histoire dans l’est de Montréal
Photo: Zoé Magalhaès/Métro MédiaLe Château Dufresne a été construit dans un style Beaux-Arts.

Après des travaux de rénovation et un an de pandémie, le Château Dufresne présente enfin une nouvelle exposition. Tout comme avec sa collection permanente, cette exposition temporaire nous plonge dans l’histoire de l’est de Montréal.

Situé au coin du boulevard Pie-IX et de la rue Sherbrooke, le Château Dufresne ne passe pas inaperçu. Remarquable par son architecture, le pavillon porte le nom des frères Oscar et Marius Dufresne, deux personnages influents qui en ont été les premiers occupants au début du 20e siècle.

L’exposition permanente du musée nous ramène d’ailleurs à cette époque en nous plongeant dans les décors luxueux d’un intérieur bourgeois. Les moulures, les dorures, les parquets et les meubles anciens font écho à l’ambition portée par les deux frères.

«Oscar était très impliqué au niveau de la municipalité de la ville de Maisonneuve à l’époque […], il a beaucoup participé au développement de ce secteur. Par exemple, c’est lui qui a donné les terrains pour le Jardin botanique. Mais, il a aussi joué un rôle politique important pour l’implantation d’une culture francophone à Montréal», explique la directrice générale du musée du Château Dufresne, Manon Lapointe.

«Marius, lui, a travaillé comme ingénieur pour la ville de Maisonneuve. C’était un visionnaire et c’est lui qui a redonné à l’Est un plan d’urbanisme. On lui doit notamment le Marché public, le Bain public et il a aussi supervisé la construction de plusieurs ponts et du boulevard Pie-IX», ajoute-t-elle.

Tous deux étaient aussi amateurs d’art et mécènes. On retrouve ainsi dans leurs appartements respectifs des œuvres de peintres tels que Guido Nincheri et Alfred Faniel.

La Cordonnière

Outre son lien avec le développement urbain et architectural du secteur, le Château Dufresne est aussi ancré dans l’histoire industrielle de l’est de Montréal. Oscar Dufresne dirigeait lui-même plusieurs grandes compagnies manufacturières de chaussures dont on trouve encore les traces dans Hochelaga.

L’exposition temporaire FICTION\RÉALITÉ. Marie Victoire et la chaussure à Maisonneuve retrace l’histoire de cette industrie à travers le prisme d’un personnage à la fois réel et fictif. En effet, Marie Victoire Dussault était la mère d’Oscar et Marius, mais elle est aussi l’héroïne de la série de romans La Cordonnière de Pauline Gill.

En se basant sur des éléments historiques, l’exposition démêle le vrai du faux et donne un aperçu réaliste de ce que pouvait être la vie d’une femme bourgeoise à cette époque.

«Dans le roman, Marie Victoire est décrite comme une femme d’affaires forte, mais le contexte historique n’était pas très favorable aux femmes. On trouve sa signature sur plusieurs documents, mais servait-elle simplement de prête-nom? Il nous paraissait intéressant de poser ces questions», souligne Mme Lapointe.

Un pan de l’exposition est aussi consacré aux conditions de travail souvent très dures des ouvrières des cordonneries de l’est de Montréal. On y découvre notamment les «tactiques» mises en place par les patrons pour payer ces femmes le moins possible.

Passé et avenir

Racheté en 1948 par les Pères de Sainte-Croix, le Château Dufresne a été un externat pour jeunes garçons pendant plusieurs années avant de devenir plus tard le musée d’art contemporain de Montréal, puis le musée des arts décoratifs.

L’édifice qui offre une vue imprenable sur le Stade olympique a bien failli être rasé dans les années 1970 pour être remplacé par un stationnement pour les Jeux olympiques de 1976.

Il a depuis été reconnu pour sa valeur patrimoniale et a fait l’objet de travaux majeurs en 2019 et 2020. La façade, les fenêtres, la toiture, tout a été restauré pour redonner son prestige au château.

Pour faire rayonner l’histoire de ce lieu, la directrice du musée a de nombreux projets en tête. Elle compte notamment moderniser grandement l’exposition permanente grâce aux nouvelles technologies pour proposer une expérience complètement immersive.

Une nouvelle salle aménagée devrait aussi permettre d’accueillir des groupes scolaires pour des ateliers pédagogiques et créatifs.


L’exposition FICTION\RÉALITÉ. Marie Victoire et la chaussure à Maisonneuve sera présentée jusqu’au 27 juin 2021.

Articles similaires