Soutenez

Le Rêve de Monsieur Paul

Marcel Sabourin, professeur d'anthropologie, devant sa classe de l'UQÀM
Marcel Sabourin en studio lors de l’enregistrement du balado. Photo: Gracieuseté - Sylvain Légaré

Le théâtre la Roulotte revisite sa propre histoire avec sa dernière pièce Le rêve de Monsieur Paul, écrit et mis en scène par Philippe Robert. Cette année, les aléas de la pandémie ont dirigé le théâtre vers une toute nouvelle forme de performance, la fiction radio. Divisé en cinq épisodes, ce conte relate la création alternative du théâtre ambulant. La pièce sera également jouée tout l’été dans les différents parcs montréalais.

«Si un jour un malheur, une fatalité fait que notre roulotte ne peut plus rouler, pour conjurer le sort et ramener la beauté, cette histoire secrète sera révélée. », entonne la voix de Marcel Sabourin lors de l’introduction du balado du Rêve de Monsieur Paul. On ne sait pas si la pandémie, qui a provoqué l’annulation des représentations du théâtre de la Roulotte lors de l’été 2020, représente ce terrible malheur, mais en tout cas le théâtre a bien su s’adapter aux règles sanitaires.

L’histoire c’est celle de la création de la Roulotte. Histoire réelle? Pas vraiment, on découvre plutôt une version magnifiée et surréelle de faits existants des débuts de la Roulotte. Tout commence avec Paul, dont le nom rappelle celui du co-créateur du théâtre, Paul Buissonneau. Le personnage, issu d’un petit village français, casse sa radio en jouant au baseball. Il entend alors la voix d’une jeune fille qui avait elle aussi brisé sa propre radio. Elle, c’est Violette qui demeure à Montréal et dont la passion n’est pas le baseball, mais plutôt le théâtre. S’ensuit une histoire rocambolesque sur la création « d’un théâtre pour tous ».

« Pour moi la spécificité de la Roulotte, c’est le véhicule […] cette fois, au lieu d’amener une histoire au cœur du véhicule, j’ai voulu amener le véhicule au cœur d’une histoire. », explique Philippe Robert. L’incertitude des représentations dans des parcs pendant l’été 2021 l’a amené à réadapter l’écriture de la pièce. Le radio théâtre est un moyen de conserver une forme de production théâtrale, même en cas de zone rouge.


L’affiche de la pièce. – Gracieuseté

La possibilité de rassemblement à petite échelle dans la ville permet toutefois au théâtre de jouer Le rêve de Monsieur Paul dans les parcs.

Soutenir les jeunes comédiens

Le théâtre de la Roulotte engage chaque année cinq jeunes comédiens, finissants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal ou de l’École nationale de théâtre du Canada. Au début du théâtre de la Roulotte, en 1954, Marcel Sabourin était l’un de ces jeunes acteurs. « La roulotte m’a initié à la clownerie, à la notion de cirque. ».

À l’époque, il n’avait que 16 ans. C’est par hasard qu’on lui propose de participer à la toute première représentation du théâtre de la Roulotte, Pierre et le loup aux côtés de Paul Buissonneau. « On le trouvait extraordinaire, il savait faire des décors en partant de grandes boîtes de carton […] c’est le plus merveilleux bricoleur que j’ai vu de toute ma vie », se souvient le comédien, dont la passion du théâtre se ressent encore aujourd’hui dans sa voix. 

Pendant quelques années, il continue de collaborer pour la Roulotte avant de partir vers d’autres projets. Ce n’est donc pas un hasard si, des dizaines d’années plus tard, Philippe Robert lui propose de collaborer pour cette édition spéciale.

Cette année, la Roulotte ne déroge pas à la règle d’engager de jeunes comédiens. Delphine Bertrand est l’une d’entre eux. Tout juste diplômée du conservatoire d’art dramatique, elle a pu intégrer l’équipe et porter sa voix dans le quatrième épisode du balado. « J’avais envie de faire ça depuis le début du conservatoire [le théâtre de la Roulotte]. C’est une expérience de troupe, et tu travailles quand tu sors de l’école ce qui est une chance inouïe. ». Pouvoir faire à la fois de la fiction radio et des représentations dans les parcs est aussi un moyen pour ces jeunes acteurs d’explorer deux formes de théâtre différentes.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.