Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
19:06 13 avril 2021 | mise à jour le: 15 avril 2021 à 09:07 temps de lecture: 3 minutes

Excès de vitesse: des citoyens réclament des dos-d’âne

Excès de vitesse: des citoyens réclament des dos-d’âne
Photo: Coralie Hodgson/Métro MédiaKévin Corbeil-Smith a lancé une pétition il y a quelques semaines.

Inquiets pour la sécurité des résidents de leur quartier, une vingtaine de voisins de Pointe-aux-Trembles ont signé une pétition pour y faire installer des dos d’âne et y améliorer la signalisation.

Jeudi, vers 9h00, les véhicules semblent respecter la limite de 40km/h sur la 40e Avenue, entre la rue Sherbrooke et le boulevard Henri-Bourrassa.

Kévin Corbeil-Smith, un résident de ce tronçon menant à l’autoroute 40, assure toutefois que de nombreux chauffards y roulent quotidiennement en excès de vitesse. «C’est de pire en pire à chaque fois», déplore-t-il.

M. Corbeil-Smith a contacté le 311 en 2019 et en 2020 à cet effet. Voyant qu’aucun changement n’était apporté, il a décidé il y a quelques semaines de faire parvenir une pétition à l’arrondissement RDP-PAT signée par 26 voisins du quartier. Leurs demandes: la pose des dos d’âne, l’ajout de panneaux de vitesse plus visibles et le déplacement du trajet de la ligne d’autobus 40.

Des mesures qu’appuie Dan Charpentier. Inquiet pour la sécurité des enfants du quartier, il raconte qu’en février dernier, une voiture a accroché sa roue avant après l’avoir dépassé à grande vitesse. L’embardée qu’a faite l’autre voiture sur le trottoir «aurait pu blesser ou même tuer quelqu’un», s’inquiète-t-il.

Un autre voisin, Yves Chrétien, soutient qu’un chauffard ayant perdu le contrôle de sa voiture a embouti son véhicule stationné dans la rue. «Je ne sais pas si ça prend juste que quelqu’un se fasse frapper», déplore-t-il.

Un dossier à suivre

M. Corbeil-Smith a interpelé la mairesse Caroline Bourgeois sur cette problématique lors du conseil d’arrondissement du 6 avril. Satisfait qu’elle se soit engagée publiquement à aller de l’avant avec ce dossier, il soutient toutefois que c’est «l’installation de dos d’âne qui va régler une bonne partie du problème».

Or, la pose de dos d’âne cause des enjeux pour les véhicules d’urgence et les autobus de la STM, indique par courriel Maïka Bernatchez, chargée de communication de l’arrondissement RDP-PAT. «Même si cela peut être possible avec certains dos d’âne spéciaux (…), il n’est pas recommandé d’en installer sur le réseau artériel et sur les rues qui ont des circuits d’autobus.»

L’arrondissement s’engage donc à évaluer les débits de vitesse dans les prochaines semaines «pour évaluer les possibilités de déplacement du circuit d’autobus, tout en assurant un bon service et une bonne desserte».

L’installation de panneaux annonçant une zone à 30km/h est également prévue dans les rues locales au courant de 2021.

Du côté du SPVM, on indique que des agents du poste de quartier (PDQ) 49 effectuent «des opérations laser sporadiques dans ce secteur». On ajoute que «le responsable de la sécurité routière du PDQ est également en contact avec le plaignant.»

Articles similaires