Rivière-des-Prairies

REM de l’est: les élus unissent leurs voix pour le prolongement à RDP

Le Réseau express métropolitain invite ses futurs usagers à choisir la voix qui sera utilisée pour les messages. Photo: Gracieuseté/CDPQ-Infra

Les élus municipaux ainsi que les députés provincial et fédéral de Rivière-des-Prairies se réunissent sous une seule et même voix afin de demander le prolongement du tracé du REM de l’Est dans le quartier.

La mairesse de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles Caroline Bourgeois, le député de Lafontaine Marc Tanguay et Pablo Rodriguez actuel député fédéral de la circonscription d’Honoré-Mercier, parlent enfin à l’unisson dans le dossier du prolongement du REM de l’Est.

Tous les trois demandent que leur appel soit entendu par les porteurs du projet et réclament « qu’un mandat clair soit donné aux équipes de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) de mettre en œuvre cet ajout.»

Depuis l’annonce du projet, les citoyens de Rivière-des-Prairies ne cessent de faire entendre leur voix quant à l’ajout de plusieurs stations de métro dans leur quartier.

Un secteur très mal desservi en termes de transport collectif vers le centre-ville et qui, selon ses riverains, est «défavorisé» en comparaison avec Pointe-aux-Trembles.

Le quartier de Rivière-des-Prairies compte près de 58 000 résidents ainsi que de nombreuses entreprises du secteur industriel.

«Les analyses menées par la Ville de Montréal et que nous avons partagées avec les élus et la CDPQ nous démontrent que cela est tout à fait réaliste et réalisable, autant du point de vue technique que financier», s’est exprimé la mairesse de l’arrondissement dans un communiqué de presse.

Coalition REM-RDP

Le groupe engagé dans la lutte pour le prolongement de la ligne de métro dans l’est de Rivière-des-Prairies est mitigé quant à la réponse donnée par les élus.

Pietro Mercuri, membre de la Coalition REM-RDP, se dit satisfait de ce regroupement. Pour autant il souligne que «sans une annonce conjointe de Mme Rouleau et de CDPQ Infra qui s’aligne sur celle de Mme Bourgeois, M. Tanguay et M. Rodriguez, les citoyens de RDP n’obtiendront jamais les services de transport en commun que nous méritons.»

Paul Easton, également engagé auprès de la coalition, a accueilli cette nouvelle avec entrain. «Cette voix doit être supportée aussi par la mairesse de la Ville de Montréal. Il faut travailler ensemble avec une voix commune», soutient-il.

Dans un récent mémoire rendu public dans le cadre des consultations de la CDPQ-Infra, Vélo Québec, Piétons Québec et Trajectoire Québec évoquent l’importance des transports collectifs dans l’est de la Ville de Montréal.

Les trois organismes ont également apporté leur soutien quant à la nécessité du prolongement à l’Est du REM, notamment dans le quartier de RDP demandant aussi plus de transparence dans le tracé de la part de CDPQ-Infra.

Articles récents du même sujet