Vaudreuil-Soulanges
18:55 30 juin 2021 | mise à jour le: 30 juin 2021 à 18:57 Temps de lecture: 3 minutes

Marc-André Pilon et la culture bouillonante

Marc-André Pilon et la culture bouillonante
Photo: Olivier Boivin/Métro MédiaMarc-André Pilon

Après avoir passé quelques années à Montréal, Marc-André Pilon a choisi de revenir dans sa ville natale à Vaudreuil-Dorion, il y a quatre ans, afin de se rapprocher de son lieu de travail et de trouver une maison abordable pour sa famille.

Ayant grandi dans le secteur de Dorion-Gardens et enseignant le français à l’école de la Cité-des-Jeunes depuis 2003, il a choisi le quartier du Vieux-Vaudreuil pour s’installer.

«On aime vraiment le coin parce que c’est près de l’eau avec le quai Saint-Michel, dit-il. Même si c’est un coin tranquille avec la piste cyclable, on est quand même proche de l’avenue Saint-Charles et de tous les commerces de proximité. On est à la fois sur le bord de l’eau et on peut aller à pied à plein d’endroits.»

M. Pilon a commencé à écrire des livres en 2011, inspirés par un exercice qu’il présentait à ses élèves, soit celui d’écrire le début d’un roman. Sa nouvelle proximité avec son lieu de travail lui permet ainsi d’écrire plus souvent alors qu’il passe moins de temps sur la route.

Il en a maintenant publié 5, dont certains sont inspirés de la région avec des scènes à l’école de la Cité-des-Jeunes. Son prochain livre se déroulera en partie dans le quartier, sur le chemin des Chenaux avec des mentions du lac des Deux-Montagnes et l’école secondaire où il travaille.

«Comme j’ai grandi ici, je connais beaucoup le coin et j’apprends à le connaître encore plus, révèle-t-il. Je remarque des choses pour lesquelles je me dis que ça serait intéressant d’avoir une petite scène, et après quand je l’écris, ça aide à ancrer ça dans le réel.»

De par son métier, il utilise l’écriture de romans pour tenter d’accrocher les jeunes garçons à la lecture. «L’écriture est une prolongation de ce que je fais tous les jours en essayant d’intéresser les jeunes à la lecture, mais aussi à l’extérieur de la salle de classe, confie-t-il. Je veux les faire embarquer comme j’ai embarqué dans les romans un peu plus thriller et paranormal dans le style de Stephen King.»

Outre son métier et ses projets d’écriture, Marc-André Pilon est également membre du groupe de musique The blackmoon boys et gère la petite maison de disque Je me souviens qui réédite des albums québécois à succès sur vinyles.

Articles similaires