Santé
16:38 9 novembre 2020 | mise à jour le: 9 novembre 2020 à 16:40 temps de lecture: 5 minutes

Alzheimer: une boisson développée à Sherbrooke pourrait tout changer

Alzheimer: une boisson développée à Sherbrooke pourrait tout changer
Photo: CIUSSS de l'Estrie-CHUSIl faudra attendre l’approbation de Santé Canada pour voir la boisson cétogène sur le marché canadien.

Un professeur-chercheur à l’Université de Sherbrooke a développé une boisson cétogène qui améliore les fonctions cognitives des personnes à haut risque de développer la maladie d’Alzheimer. Il s’agit d’une première mondiale.

Dans la plus récente publication du journal Alzheimer ’s & Dementia, l’équipe du professeur-chercheur Stephen Cunnane de Sherbrooke a démontré que la prise quotidienne d’une boisson cétogène durant six mois améliorait significativement trois des cinq domaines de la cognition. 

Soit les fonctions exécutives, la mémoire et le langage. 

«On a établi un lien direct entre le captage de cétone par le cerveau et l’amélioration de son état énergétique, explique à Métro le chercheur Cunnane. Ce n’est pas juste une hypothèse, mais bien une preuve.»

Ces résultats pourraient considérablement améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de troubles cognitifs légers (TCL), la phase qui précède la maladie d’Alzheimer, selon le chercheur du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. 

«Pour moi, il est clair que la cétone fait partie de la solution dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer, sans être une solution en soi.» -Stephen Cunnane 

En matière de prévention, il est aussi primordial d’améliorer les habitudes de vie et la qualité du sommeil, de traiter l’anxiété et la dépression, et de maintenir les interactions sociales, assure à Métro le chercheur. 

Grâce à un partenariat avec Nestlé Health Science, il va pouvoir commercialiser sa boisson cétogène sous le nom de BrainXpert. Elle ira d’ici la fin de 2020 sur le marché européen, à destination des personnes vivant avec un déclin cognitif léger. 

Il faudra attendre l’approbation de Santé Canada pour la voir sur le marché canadien. 

Cétose et glucose: qu’est-ce que ça veut dire?

Mais qu’est-ce qu’une boisson cétogène au juste? En fait, il s’agit d’une boisson qui fournit de la cétone comme carburant au cerveau. Au lieu du glucose qui y est habituellement métabolisé. 

Les cétones sont des molécules fabriquées par le foie à partir de certains gras alimentaires, comme l’huile de coco. 

«Le cerveau d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer a de la difficulté à métaboliser le glucose. Alors je me suis demandé: et les cétones? C’est là qu’on a constaté que le captage de cétone se fait tout à fait normalement.» – Stephen Cunnane 

Le chercheur Cunnane croit ainsi que cette mauvaise utilisation d’énergie par le cerveau joue un rôle majeur dans le développement de la maladie neurodégénérative. Et ce, bien avant l’apparition des problèmes de mémoire. 

Notons qu’il existe également une diète cétogène, toutefois controversée, qui fonctionne sur le même principe et propose de supprimer les glucides afin que le corps entre en état de cétose. Ce qui engendre notamment une perte de poids. 

«C’est controversé, car on nous dit depuis toujours que les gras sont néfastes, mais dans la réalité ce sont les glucides raffinés qui sont mauvais», défend le professeur Cunnane. 

Mais contrairement à la diète, consommer la boisson cétogène ne veut pas dire supprimer les glucides, explique M. Cunnane, même s’il conseille quand même de les réduire pour sa propre santé. 

«Même en prenant le breuvage, il faudrait réduire le sucre de toute façon. Les pics d’insuline sont mauvais pour le système cardio-vasculaire, les yeux, les reins, etc. Mais avec le breuvage, on peut continuer à manger normalement», explique le chercheur.  

Une première mondiale

Avec l’essai clinique BENEFIC, l’équipe de M. Cunnane avait déjà réussi à démontrer l’an passé que les cétones fonctionnaient comme alternatives au glucose afin de fournir de l’énergie au cerveau. 

Le chercheur avait administré des cétones à 39 personnes présentant de légers changements cognitifs. Après 6 mois, un test d’imagerie médicale avait révélé que l’énergie au cerveau sous forme de cétones avait augmenté plus de 2 fois.  

Dans la lutte contre Alzheimer, le développement de cette boisson à Sherbrooke est une première mondiale. Jusqu’à maintenant, il n’existait aucun traitement pour les troubles cognitifs légers. 

Celle-ci ne présenterait aucune contre-indication assure à Métro le chercheur, hormis de légers effets secondaires comme des maux de ventre, le temps que le corps s’habitue. 

«Je suis très content. J’espère que d’autres chercheurs vont essayer de confirmer nos résultats. Vous savez, une étude n’est pas une preuve absolue, alors ça nous prend d’autres chercheurs qui s’engagent dans ce domaine.» – Stephen Cunnane 

Notons que près d’un Canadien sur cinq de plus de 65 ans souffrirait de problèmes de mémoire. La moitié des cas s’aggravent avec le temps pour conduire à l’Alzheimer.


Articles similaires