Uncategorized

Le jardinier aux mille initiatives citoyennes

Le jardinier aux mille initiatives citoyennes
Photo: TC Media/ Sarah Laou

André Pedneault, président du jardin communautaire BP Tétreaultville, multiplie les initiatives pour faire de ces parcelles de terre un petit Éden pour les résidents du quartier Mercier-Est.

À 58 ans, André Pedneault ne compte plus les heures qu’il passe à défricher, planter, aménager et animer le jardin communautaire BP Tétreaultville situé sur la rue Aubry et Marseille. Véritable bourreau de travail aux mille et une idées éclairées, ce passionné d’horticulture a totalement métamorphosé, fleuri et dynamisé les lieux depuis son arrivée il y a deux ans.

Le graphiste sénior à la retraite, qui se décrit comme «hyperactif», est pourtant en train de perdre la vue. Une «différence» qui ne l’empêche pas de passer chaque matin le portail du jardin communautaire afin de prodiguer des conseils aux  jardiniers et de s’atteler à la tâche.

«Je connais tous les jardiniers, remarque-t-il. Si je vois que quelqu’un ne vient pas assez s’occuper de son potager, je l’appelle à son domicile pour m’assurer qu’aucune plante ne soit perdue»

André Pedneault a notamment mis en place un système de compostage et de bacs étanches pour conserver l’humidité. Près de 3 000 fleurs ont été plantées cet été dans le jardin communautaire qui resplendit des couleurs estivales.

Avec près de 80 heures de bénévolat par semaine, comme il l’évoque, il trouve encore le temps de mettre sur pied des projets profitables aux citoyens. Le jardin des Nations, destiné aux nouveaux arrivants, est l’une de ses belles trouvailles et devrait se concrétiser au printemps 2017.

Mais, il est aussi à l’origine du programme «Jeunes jardiniers de Montréal» lancé en août 2014 et qui permet à 200 jeunes de l’école Armand-Lavergne de s’initier au jardinage dans leur cursus scolaire.

André Pedneault se déplace ainsi deux fois par semaine pour donner des cours d’horticulture à dix classes de la 1e à la 6e année à l’école Armand-Lavergne. Les enfants viennent ensuite au jardin communautaire pour cultiver dans les 32 bacs mis à leur disposition.

Ils auront déjà planté ensemble près de 800 tomates et 1000 carottes, sans compter les nombreux fruits, plantes et fleurs qui égayent le jardin.

Rappelons que 60 bacs de jardinage sont disponibles pour les citoyens du quartier. Une attente d’environ deux ans est toutefois observée pour toute nouvelle inscription.

Pour l’inscription sur la liste d’attente d’un jardin communautaire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, il suffit de remplir le formulaire en ligne et d’envoyer les documents à jardinsmhm@ville.montreal.qc.ca.