Santé
21:09 2 mars 2020 | mise à jour le: 2 mars 2020 à 21:09

Des trousses grandement appréciés

Des trousses grandement appréciés
Photo: Voix Pop–Annie BourqueLuis Olazo Baldwin, Robyn Maler et Rachid Semane constatent un engouement pour le prêt des trousses destinés aux enfants qui ont des troubles sensoriels comme l’hyperactivité, déficit de l'attention, spectre de l’autisme.

La bibliothèque Marie-Uguay se distingue en proposant huit trousses pour les enfants atteints de troubles sensoriels comme l’hyperactivité, spectre de l’autisme ou encore déficit d’attention. Une première au Québec. Ce projet pilote mis en place depuis janvier obtient un bon succès chez les familles.

Robyn Maler, la chef de section des bibliothèques Marie-Uguay et Saint-Henri s’est inspirée d’une conférence prononcée au printemps lors du colloque des bibliothèques publiques du Québec. Pendant ses vacances, l’été dernier, Mme Maler a visité par hasard la bibliothèque municipale de Chicago qui proposait ce projet novateur.

En janvier, son équipe composée de ses collègues Rachid Semane et Luis Olazo Baldwin ont introduit à leur tour les deux premières trousses. Dans un sac à dos, on retrouve sept objets, dont une balle anti-stress, coquille anti-bruit (ressemblant à un casque d’écoute), coussin texturé, minuteur, coussin de détente qu’on place sur les épaules.

Bienfaits

Une trousse qui aident les enfants à retrouver le calme et la concentration.
Quelques uns des objets contenus dans la trousse dont un minuteur, coussin de détente, balle anti-stress permettent d’augmenter la détente, la concentration et l’attention.

Une liste détaillée explique les bienfaits de chaque item. De plus, le sac contient un carnet de 27 activités permettant d’énergiser le corps et les neurones. Le livret donne des conseils et exercices afin de stimuler les jeunes sur le plan émotionnel et intellectuel.

«Nous présentons des objets qui vont calmer les enfants, c’est vraiment cela l’idée», explique le bibliothécaire Luis Olazo Baldwin.

La représentante de la Voix Pop en a testé quelques uns. En posant la coquille anti-bruit sur les oreilles, on constate une absence totale de son. L’effet est saisissant. De même, le coussin bleu appelé «l’amilourd» créé une véritable sensation d’apaisement.

Un autre objet, le tangle aide à renforcer les muscles des doigts en facilitant la rééducation des articulations de la main. Un gadget apprécié des parents d’enfants atteints de troubles sensoriels car ceux-ci éprouvent parfois une plus grande difficulté à tenir des objets dans la main.

Besoin

Depuis janvier, les bibliothécaires constatent les répercussions positives de leur projet. «On: ne s’attendait pas à autant d’intérêt et déjà d’autres bibliothèques nous demandent des informations», précise Robyn Maler.

Ses collègues estiment que la trousse répond à un véritable besoin. «Les gens empruntent les trousses et on peut lire les commentaires positifs sur les réseaux sociaux», ajoute Luis Olazo Baldwin.

Enfin, M. Baldwin a l’impression que le travail de son équipe suscite un impact pour la société. «De façon générale, je pense que les bibliothèques publiques comme la nôtre améliorent la qualité de vie des citoyens», conclut-il.

Troubles sensoriels

Les personnes atteintes de troubles sensoriels réagissent à des stimulis comme le bruit, la lumière ou un toucher. En conséquence, cela déclenche des troubles de l’humeur ou de comportement. À l’heure actuelle, la sensibilisation aux troubles de traitement sensoriels n’est pas reconnue comme une affection et ne figure pas au Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Toutefois, une campagne est en cours pour faire reconnaître officiellement les troubles de traitement sensoriels comme l’état pathologique nommé « Dysfonction du traitement de l’information sensorielle ».

Source : http://www.esantementale.ca/

Articles similaires