Uncategorized
21:04 8 octobre 2020 | mise à jour le: 9 octobre 2020 à 10:51 temps de lecture: 3 minutes

Une cour d’appel bloque le délai pour recevoir les votes au Wisconsin

Une cour d’appel bloque le délai pour recevoir les votes au Wisconsin
Photo: Gerry Broome/AP PhotoUn travailleur se prépare pour les prochaines élections dans le comté de Wake à Raleigh.

MADISON, Wis. — Une cour d’appel fédérale a bloqué jeudi la décision de prolonger de six jours le délai pour recevoir les votes par correspondance au Wisconsin.

Si ce jugement est maintenu, les bulletins de vote devront être reçus par les greffiers électoraux du Wisconsin avant 20 h, le jour du scrutin, pour être comptés. En conséquence, les résultats du scrutin pourraient être connus dans les heures suivant la fin du scrutin.

Les démocrates feront vraisemblablement appel devant la Cour suprême des États-Unis. Un porte-parole du parti et un avocat n’ont pas répondu aux demandes d’entrevue.

En vertu d’une loi du Wisconsin, les bulletins de vote par correspondance doivent être reçus avant 20 h, le soir des élections. Les démocrates et d’autres groupes avaient obtenu que la date limite soit prolongée. Ils avaient argué des longues files d’attente devant les bureaux de vote, de la pénurie du personnel électoral et des bulletins de vote postés après les primaires. Le Wisconsin s’attend à recevoir au moins deux millions de votes par correspondance.

Le juge William Conley avait déjà accepté que les bulletins reçus avant le 9 novembre soient comptés, à condition d’avoir été oblitérés avant le 3 novembre.

Les juges du 7e circuit ont confirmé la décision du juge Conley en affirmant que les républicains n’avaient pas la légitimité pour la contester. La Cour suprême du Wisconsin leur ayant donné cette légitimité, ils ont entendu la cause et rendu une décision.

Les juges Frank Easterbrook et Amy St. Eve – celle-ci a été nommée par le président Donald Trump – ont tranché en faveur des républicains. Ilana Rovner n’a pas opiné dans le même sens.

«La législature de l’État présente deux arguments principaux pour rejeter le délai. Primo, un tribunal fédéral ne doit pas modifier les règles si près d’une élection. Secundo, ce sont les responsables politiques et non judiciaires qui doivent modifier les règles en cas de pandémie, écrivent les deux juges. Nous sommes d’accord avec ces deux arguments.»

La juge Rovner a écrit une opinion dissidente fulgurante. Elle a souligné la menace du coronavirus pour les citoyens du Wisconsin. Selon elle, le juge Conley avait proposé un «ensemble limité et raisonnable de modifications» aux règles électorales pour préserver «le droit précieux de chaque citoyen du Wisconsin de voter».

«Aujourd’hui, au milieu d’une pandémie et d’un ralentissement considérable de la livraison du courrier, ce tribunal laisse les électeurs à eux-mêmes, a-t-elle ajouté. Bonne chance et que Dieu vous bénisse, Wisconsin. Vous allez en avoir besoin.»

Le président Donald Trump a remporté le Wisconsin par moins d’un point de pourcentage – moins de 23 000 voix – en 2016. Les sondages montrent que le candidat démocrate Joe Biden semble détenir une légère avance dans l’État, mais les deux parties s’attendent à une course serrée.

Todd Richmond, The Associated Press

Articles similaires