Uncategorized
11:40 21 juillet 2011 | mise à jour le: 21 juillet 2011 à 11:40 temps de lecture: 2 minutes

Les cosmétiques et le pétrole…

La compagnie québécoise de cosmétiques bios Zorah vient tout juste de mettre en ligne une nouvelle vidéo assez troublante. On y voit une femme pomper de l’essence de sa voiture pour se l’étendre sur le visage après avoir constaté que son pot de crème était vide.

Avec cette vidéo, Zorah nous apprend aussi que 95% des cosmétiques que nous utilisons contiennent au moins un ingrédient issu de la pétrochimie. Vous voyez sur l’étiquette de votre crème de jour: huile minérale,  paraffine, pétroleum, parabènes, PEG, glycols, polyéthylène, sulfate de laureth ou laurylsulfate de sodium? Il s’agit là de dérivés de pétrole.

Qui veut se mettre du pétrole sur le visage quand il existe une foule d’ingrédients naturels beaucoup plus riches en nutriments pour la peau qui peuvent être utilisés dans la fabrication de cosmétiques? Pas moi en tout cas!

On prend rarement le temps de lire les étiquettes des crèmes qu’on achète, mais pourtant on les utilise tous les jours!   

La fondation David Suzuki a récemment publié un rapport dans lequel on retrouve un tableau des ingrédients à éviter. Les voici. J’espère qu’il vous permettra de faire des choix de cosmétiques plus éclairés.

1. BHA ou BHT
2. Colorants dérivés du goudron de houille
3. Ingrédients reliés au DEA
4. Phtalates
5. Libérateurs de formaldéhyde
6. Parabènes
7. Fragrance ou parfum
8. PEG ou PPG
9. Pétrolatum
10. Siloxanes
11. Laureth sulfate de sodium
12. Triclosan

Articles similaires