Uncategorized

«La bibliothèque de mon quartier prévoit vendre des livres. N'est-ce pas du gaspillage?»

J’aime la lecture et les livres. Or, j’ai vu que la bibliothèque de mon quartier prévoit vendre une partie de ses livres. N’est-ce pas du gaspillage?
– Nathalie Q.

Pour maintenir un bon niveau de qualité et actualiser leurs collections, les bibliothèques publiques montréalaises éliminent régulièrement des documents périmés, abîmés ou sous-utilisés.

Désormais, les bibliothèques donnent ces documents à des organismes sans but lucratif, tels que Les Amis de la bibliothèque de Montréal ou Plateau Arts et Culture, qui organisent annuellement un solde de livres très apprécié par les Montréalais.

L’année dernière, les profits réalisés ont été réinjectés principalement dans 219 activités d’animation des bibliothèques. C’est loin d’être du gaspillage, et le fonds des bibliothèques de Montréal s’enrichit d’année en année!

Je profite de votre question pour souligner les progrès réalisés dans le domaine de la lecture à Montréal. Avec la désignation de Montréal comme capitale UNESCO du livre, l’inauguration de la Grande Bibliothèque du Québec, le succès du Salon du livre, le Grand Prix du livre et la modernisation sans précédent de l’ensemble de ses bibliothèques, Montréal se positionne de plus en plus comme une des «villes du livre» les plus dynamiques en Amérique du Nord. Ça n’était pas gagné d’avance. Au début des années 2000, dans ce domaine, un rattrapage majeur était devenu nécessaire.

Depuis, nous avons rendu les 44 bibliothèques publiques de Montréal gratuites. Elles sont également ouvertes plus longtemps, sept jours sur sept. Nous avons bonifié les programmes d’animation, augmenté le personnel et offert davantage de services, en particulier aux jeunes. Nous avons enrichi les collections et fait des investissements majeurs pour rendre les bibliothèques conformes aux normes, pour les agrandir ou pour en construire de nouvelles, c’est à dire Père-Ambroise dans Ville-Marie et Saint-Henri dans le Sud-Ouest, récemment inaugurées. il ne faut pas oublier la bibliothèque Marc-Favreau dans Rosemont-La Petite-Patrie, que nous allons construire en 2010.

Avec plus de 5 millions de visiteurs et près de 8,5 millions de prêts, les bibliothèques de la Ville de Montréal sont entrées dans le XXIe siècle. Elles offrent des environnements modernes connectés en réseau et adaptés aux besoins de tous les usagers. Cet été encore, les livres vous attendent. Pour s’évader ou pour s’instruire, lire, c’est vivre!