Uncategorized

Manque flagrant de profondeur du Canadien

Photo: Getty

Le Canadien dépend énormément de ses gros canons cette saison.

Considérez ceci: Alex Galchenyuk a récolté plus de points dans les cinq premières minutes de la défaite des siens dimanche contre les Coyotes de l’Arizona que les attaquants du troisième et du quatrième trio en ont amassé au cours des de 10 derniers matchs.

Dans l’ensemble, Marc Bergevin a fait un bon travail pour permettre au Canadien d’être dans la course chaque année. Cependant, avant que l’organisation ne soit obligée de faire graver le nom de Carey Price en permanence sur la Coupe Molson, le directeur général doit ajouter de la profondeur en attaque. L’équipe en demande trop à un petit groupe de joueurs, et Lars Eller, en dépit de ses efforts et des étincelles qu’il provoque parfois, ne semble pas être la réponse.

Jiri Sekac est un bel ajout à l’alignement, mais vous souvenez-vous de la dernière fois qu’un joueur européen arrivé dans la LNH dans la mi-vingtaine a eu un impact à long terme? Nous allons vous laisser un moment pour réfléchir à celle-là. Manny Malhotra peut gagner des mises en jeu les yeux fermés, mais il n’apporte rien en attaque. Brandon Prust joue plusieurs rôles au sein de l’équipe, mais marquer des buts n’est pas l’un d’eux.

Eller n’a pas de point à ses 10 dernières sorties. La passe de Sekac dimanche était son premier point en 10 rencontres, et il n’a pas trouvé le fond du filet à ses 13 derniers matchs. Michaël Bournival a été laissé de côté dimanche et il vient de disputer 10 matchs sans amasser de points. Prust a une mention d’aide à ses 13 dernières rencontres.

La situation devrait s’améliorer quand Pierre-Alexandre Parenteau sera remis de sa commotion. Ça serait bien de penser que des joueurs comme Rene Bourque et Travis Moen auraient pu aider s’ils n’avaient pas été échangés. Toutefois, Bourque a amené son inefficacité avec lui à Anaheim. Du côté de Moen, l’effort, comme toujours, est là, mais pas les résultats.

Même si les rumeurs de la venue du défenseur des Capitals de Washington Mike Green à Montréal continuent de circuler, ce sont les deux derniers trios qui ont besoin d’une amélioration. Il est clair que ce n’est pas Sven Andrighetto, Christian Thomas, Drayson Bowman et Gabriel Dumont qui arriveront à la rescousse.

À moins que la stratégie de Bergevin soit de compter sur son gardien, ses défenseurs et quelques attaquants qui profitent de leurs occasions en espérant que ce sera suffisant. D’ailleurs, il y a pire comme approche dans un monde où existe un plafond salarial. Cependant, les récents vainqueurs de la Coupe Stanley avaient des joueurs capables de marquer au sein de leur troisième, voire de leur quatrième trio.

Pour l’instant, le Canadien ne peut pas en dire autant.