Uncategorized

Trois millions de Canadiens pauvres sont sous alimentés selon l’ONU

Le rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation n’y est pas allé de main morte, en dénonçant le fait que trop de Canadiens vivent encore dans une situation de pauvreté au point de ne même pas pouvoir se nourrir convenablement. Une famille canadienne sur dix fait face à l’insécurité alimentaire, selon un rapport publié mercredi par le spécialiste onusien.

Olivier De Schutter, qui en est à sa première enquête dans un pays riche et industrialisé, se dit scandalisé par le niveau de pauvreté d’une partie de la population canadienne qui n’arrive même pas à se nourrir de manière décente. Ces problèmes peuvent être prévenus sans grande difficulté selon l’expert, qui insiste sur le fait que le Canada dispose amplement de moyens pour une politique nationale pouvant corriger cette situation.

Le rapporteur de l’ONU n’a pas mâché ses mots sur les différences frappantes entre des secteurs de la population, il a mis le doigt sur un bobo que nous connaissons tous, à savoir la situation inacceptable des premières nations. Il pointe la marge fiscale importante du Canada et les largesses de l’État envers les classes possédantes. « Puisque le pays a pu, dans les dernières années redistribuer aux riches, peut-être qu’il peut maintenant redistribuer aux pauvres » a-t-il déclaré.

Les conservateurs ont réagi au quart de tour, qualifiant le rapport de «complètement ridicule et condescendant». D’ailleurs, aucun ministre du gouvernement Harper n’a voulu rencontrer M. De Shutter durant les dix jours qu’il a passé au pays. Jason Kenney, le ministre de l’immigration a même déclaré que «le Canada aurait espéré que les contributions que nous versons à l’ONU soient utilisées pour aider les gens affamés dans les pays en développement, pas pour donner des leçons aux pays développés comme le Canada».

Il faut souligner que, récemment, le rapporteur de l’ONU avait déjà dit au Canada d’arrêter son attitude moralisatrice en matière de sécurité alimentaire. Question de rappeler la parabole de la paille et de la poutre au gouvernement Harper.