Actualités
09:30 7 février 2019 | mise à jour le: 7 août 2019 à 13:23

Tout ce que vous devez savoir sur le REER et le CELI

Tout ce que vous devez savoir sur le REER et le CELI
Photo: Getty Images/iStockphoto

«Dans les deux cas, les sommes versées s’accumulent à l’abri de l’impôt», rappelle Lucie Gervais, directrice générale, planification fiscale et successorale, chez IG Gestion de Patrimoine. On fait le point.

REER

Le REER permet d’avoir des déductions fiscales au moment de la cotisation, et les sommes sont imposées lors du retrait. Date limite Il est possible de contribuer à un REER durant toute l’année. Cependant, seules les sommes cotisées dans les 60 premiers jours de cette année, soit jusqu’au 1er mars, sont admissibles pour l’année fiscale 2018. Droits de cotisation On peut cotiser jusqu’à 18% de son revenu annuel, jusqu’à concurrence de 26 230$ pour 2018. Ce montant peut augmenter si on possède des droits de cotisation inutilisés au cours des années précédentes.

Toutes les cotisations versées à un autre régime de retraite doivent être soustraites du montant maximum déductible. Calculée par l’Agence du revenu du Canada (ARC), cette somme est indiquée sur le dernier avis de cotisation, tout comme le montant des droits inutilisés et le plafond de cotisation. On peut également consulter ces informations sur le site Web de l’ARC (www.cra-arc.gc.ca) dans la section «Mon dossier».

Gare aux cotisations excédentaires! L’ARC permet de dépasser la limite de cotisation à hauteur de 2000$ sans pénalité une fois dans sa vie. Ce montant n’est pas déductible, et le revenu provenant de cette somme n’est pas imposable. Au-delà de 2000$, il faudra s’affranchir d’un impôt de 1% des cotisations excédentaires par mois.

La date limite pour contribuer à un REER pour l’année fiscale 2018 est le 1er mars 2019.

Le CELI n’offre pas de déduction au moment de la cotisation, et les sommes ne sont pas imposées lors du retrait. Droits de cotisation Cette année, le plafond annuel s’élève à 6000$, mais les droits de cotisation maximaux peuvent varier d’une année à l’autre. Le plafond annuel était de 5000$ en 2009, 2010, 2011 et 2012. Le plafond annuel était de 5500$ en 2013, 2014, 2016 et 2017. Le plafond annuel était de 10 000$ en 2015. Les droits de cotisation inutilisés s’accumulent tous les ans depuis 2009. Si vous n’avez jamais ouvert le CELI, vous pourriez donc y déposer jusqu’à 63 500$.

Les sommes retirées peuvent être remplacées uniquement l’année civile suivante. En cas de cotisations excédentaires Contrairement au REER, l’ARC ne permet pas de dépasser la limite de cotisation sans pénalité. Un impôt de 1% de la cotisation excédentaire s’applique chaque mois.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Cristina

    Veuillez corriger la ponctuation dans le dernier paragraphe, car il porte à confusion. Merci d’avance.