Actualités

Beaconsfield songe à se tourner vers les tribunaux

Beaconsfield songe à se tourner vers les tribunaux
Photo: LA PRESSE CANADIENNE/Ryan Remiorz

Quelques jours après avoir demandé au gouvernement du Québec de retirer 152 habitations des Zones d’intervention spéciale (ZIS), l’administration de la ville de Beaconsfield étudie ses options afin de se tourner vers les pouvoirs judiciaires.

Un mandat a en effet été confié à une firme d’avocats pour déterminer les options légales à prendre s’il s’avérait que Québec ne retire pas les 152 maisons des ZIS. Beaconsfield considère que ces habitations ont été sélectionnées par erreur et de ce fait, doivent être retirées des zones.

La ville en séance extraordinaire

Beaconsfield avait tenu une réunion extraordinaire le 17 juillet, afin de demander de nouveau à Québec de retirer les 152 habitations des ZIS pour les inondations.

«Aucune des résidences sur notre territoire ne répond aux trois critères fixés par le gouvernement pour être incluses dans ces zones inondables, soit d’avoir été inondées en 2017, cette année ou encore d’être situées dans les zones cartographiées pour des récurrences d’inondations aux 20 ans», mentionne le maire Georges Bourelle.

«L’impact d’une telle désignation a des conséquences négatives graves pour les propriétaires à la fois sur le plan financier, parce que cela dévalue leur propriété, et sur le plan émotionnel, pour les inquiétudes et incertitudes que cela cause. À Beaconsfield, une telle désignation est tout autant erronée qu’injustifiée.»

En plus de songer à se tourner vers les tribunaux, le maire a demandé à rencontrer les ministres des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, et de la Métropole, Chantal Rouleau.

Québec est conscient du problème

Le gouvernement est bien au fait d’avoir inclut par erreur les 152 habitations dans les zones. Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a accordé une deuxième révision de ses cartes par la population et les villes. La deuxième révision, après celle de juillet, se termine le 19 août.

Cette zone d’intervention spéciale (ZIS) avait également suscitée la grogne d’autres municipalités à proximité de Beaconsfield, comme  Dorval.

 

Articles similaires