Montréal

L’adolescent trouvé au fond de la piscine Père-Marquette est mort

L’adolescent trouvé inconscient la semaine dernière au fond de la piscine du Centre Père-Marquette est mort.

Le Bureau du coroner a ouvert mercredi une enquête afin d’éclaircir les causes et les circonstances entourant la mort du jeune.

Jeudi dernier, le corps du jeune homme âgé de 14 ans a été trouvé au fond de la piscine publique de l’arrondissement de Rosemont–La Petite Patrie.

Il venait de prendre part à un cours de natation avec son groupe scolaire de secondaire deux, de l’école Père-Marquette, située en face du centre.

Ce sont des élèves du cours suivant qui l’ont aperçu au fond de la piscine. À l’arrivée des ambulanciers, le jeune avait été sorti de la piscine, mais il avait déjà passé plusieurs minutes sous l’eau. La sauveteuse qui accompagne les groupes scolaires a été traitée pour choc nerveux.

La piscine a été fermée jusqu’à nouvel ordre et les cours de natation de l’école Père-Marquette ont été suspendus.

Une équipe de soutien psychologique a été mise en place par la Commission scolaire de Montréal (CSDM). «Cette équipe demeurera en place tout le temps qu’il faudra», a-t-elle indiqué par voie de communiqué. Elle a ajouté qu’elle collaborera à l’enquête du coroner.

La présidente du la CSDM, Catherine Harel Bourdon, a offert ses condoléances aux proches du défunt. «C’est un drame qui nous bouleverse tous», a-t-elle mentionné.

Le maire de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, François Croteau, a fait de même. «Aujourd’hui, tout l’Arrondissement est en deuil et est ébranlé par ce drame humain», a-t-il indiqué par voie de communiqué.

Expliquant avoir «beaucoup de tristesse», la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a quant à elle assuré être «particulièrement touchée». «C’est l’école secondaire de mon plus jeune. C’est la piscine où je nage moi-même. C’est troublant. On va voir ce que le rapport d’enquête va montrer», a-t-elle souligné.

«S’il y a des améliorations à faire, au niveau de la piscine ou de la surveillance, on va agir. Cette mort-là n’aurait pas dû être», a-t-elle ajouté.

Articles récents du même sujet