Actualités

Des propos jugés sexistes font réagir à l’hôtel de ville de Montréal

Des propos jugés sexistes font réagir à l’hôtel de ville de Montréal
Photo: Yves Provencher/Métro

Le conseiller de la Pointe-aux-Prairies, Richard Guay, a suscité le malaise, jeudi matin, en se disant «impressionné» par les connaissances techniques de sa collègue du même district, Lisa Christensen, et en précisant «pour une femme».

L’élu d’Ensemble Montréal a fait cette remarque pendant une séance publique de la Commission des finances et de l’administration, qui étudiait le budget de la Société de transport de Montréal (STM) tout l’avant-midi.

Ayant longtemps travaillé dans le secteur de l’automobile, Mme Christensen, qui est une élue de Projet Montréal, questionnait à ce moment le président de la STM, Philippe Schnobb, et son directeur général, Luc Tremblay, à propos de la problématique des filtres à particule dans la flotte d’autobus en circulation.

«Je suis impressionné par vos connaissances», a laissé entendre M. Guay, soulignant que pour une «femme qui est mécanicienne», elle avait de très bonnes compétences. Mme Christensen n’a pas réagi aux propos, mais a écarquillé les yeux devant ceux-ci.

Des propos qui sont tout simplement inacceptables, aux yeux de la conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe et responsable de la transparence, de la démocratie et de la gouvernance au comité exécutif, Laurence Lavigne Lalonde. Cette dernière a condamné quelques minutes plus tard cette association. «Ces types de propos là sont complètement déplacés, a-t-elle dit. Ils n’ont pas leur place dans cette salle», a-t-elle affirmé. Les propos ont aussi fait réagir plusieurs internautes sur Twitter et sur les réseaux sociaux.

Lors de sa deuxième question à la STM, le conseiller Richard Guay a interrogé la direction de la société sur la baisse des effectifs féminins à l’interne. Il a voulu savoir si un plan était en branle pour inverser la tendance. Rappelons que Lisa Christensen est une personnalité bien connue des Montréalais, elle a qui a notamment animé Carshow sur les ondes de CJAD 800.

Propos «malhabiles»
M. Guay a reconnu, en fin d’avant-midi, que ses propos avaient été «malhabiles».

«J’ai le plus grand respect pour elle. Elle est mécanicienne, je suis mécanicien, donc on discute beaucoup ensemble, et elle est aussi membre du comité paritaire de l’industrie automobile. En sachant cela, on comprend mieux pourquoi elle pose des questions si pointues», a-t-il dit.

À ses dires, son commentaire a plutôt fait suite à «l’étonnement des gens» devant lui, devant les connaissances justement si pointues de Mme Christensen.

«Malgré tout, mes propos ont été très malhabiles, et je m’en suis excusé à Mme Christensen et à Mme Lavigne Lalonde», a-t-il renchéri, parlant plutôt d’un malentendu qui n’aurait pas dû se produire.