Montréal
10:40 24 juillet 2020 | mise à jour le: 24 juillet 2020 à 15:53 temps de lecture: 3 minutes

Grand prix du Canada: les pilotes ne courront pas à Montréal en 2020

Grand prix du Canada: les pilotes ne courront pas à Montréal en 2020
Photo: Dan Istitene/Getty ImagesLe Grand Prix du Canada en 2019

Si les organisateurs ont négocié «jusqu’à la dernière minute», le Grand prix du Canada 2020 n’aura finalement pas lieu.

C’est ce qu’a confirmé vendredi le président de cet événement montréalais annuel, François Dumontier. «La santé et la sécurité de nos employés, bénévoles, partenaires ainsi que celles de nos fidèles spectateurs sont et resteront toujours une priorité», a-t-il laissé tomber.

Tous les billets de la course 2020 seront rendus valides pour la prochaine fin de semaine de courses, qui aura lieu au plus tôt en 2021. Un remboursement est également possible, a précisé le porte-parole principal du Grand prix.

Selon M. Dumontier, tenir une course à huis clos, comme le demandait la santé publique, aurait coûté trop cher aux équipes du Grand prix.

«À partir de ce moment-là, étant une entreprise privée, faire une course sans revenus, ce n’est pas viable.» – François Dumontier, président du Grand prix du Canada

C’est à regret que les organisateurs du Grand prix ont dû remettre l’événement à 2021. «Il y a de l’équipement de F1 qui est arrivé dans le port de Montréal. C’est pour vous dire à quel point il y avait cette confiance-là», a indiqué devant les médias M. Dumontier.

Prévu à la mi-juin, le rendez-vous des amateurs d’automobiles avait déjà été reporté à la fin de semaine de l’Action de grâce.

La directrice de l’Association des marchands de la rue Crescent, Sandy Greene, craint un coup supplémentaire aux artères du centre-ville de Montréal, habituellement inondées de visiteurs pendant le Grand prix.

«C’est vraiment crève-cœur, a-t-elle indiqué à Métro. Ça va faire mal à tout le monde. Le Grand Prix, c’est quand même un événement qui aurait permis aux commerçants de compenser un peu ce qu’ils ont perdu dans les derniers mois, mais malheureusement, ce ne sera pas le cas.»

Le drapeau à damier flotte en Europe

La saison de Formule 1 est en plein essor en Europe. Des courses ont d’ailleurs été ajoutées au calendrier sur des circuits européens à huis clos. Mais l’organisation sportive a confirmé vendredi qu’aucune course n’aurait lieu cette année dans les Amériques.

Une décision «due à la nature fluide de l’actuelle pandémie de COVID-19, ainsi qu’aux restrictions locales». Les États-Unis et le Brésil, qui accueillent annuellement des courses, comptent les premier et deuxième plus grands totaux de cas de COVID-19.

Au Canada, plus de 110 000 personnes ont contracté le coronavirus.

– En collaboration avec Zacharie Goudreault

Articles similaires