Montréal

Le Vélib' montréalais dès le printemps

Comme Paris, Montréal aura son Vélib’. Dès le printemps 2009, 2 400 vélos seront disponibles en libre-service dans les rues de la métropole.

«Ce sera une première en Amérique du Nord», a indiqué hier le responsable de l’aménagement urbain et du transport collectif de la Ville de Montréal, André Lavallée.

Ce service de vélo sera offert à sa première année dans les arrondissements du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont-La Petite-Patrie et de Ville-Marie. Près de 300 stations de relais, permettant les échanges de vélos, seront aménagées dans des places de stationnement.

Ces vélos seront destinés à être utilisés pour de courts déplacements. Ils pourront être loués à l’aide d’une carte de crédit ou d’une carte d’accès.

«Ce sera le moyen de transport le moins dispendieux», a dit le président de Stationnement Montréal, Roger Plamondon, bien que le coût de location n’ait pas encore été établi. Stationnement Montréal veillera au bon fonctionnement du service.

Le Vélib’ montréalais sera mis à l’essai dès cet automne. Quatre stations de relais se déplaceront en ville pour que les Montréalais puissent tester 40 vélos en libre-service.

Parer aux coups

À Paris, le Vélib’ souffre de quelques maux, notamment de la désuétude des vélos et de leur mauvaise répartition dans les stations de relais.

«L’avantage de ne pas être les premiers, c’est d’apprendre des erreurs des autres», a mentionné M. Lavallée.

Dessiné par le designer québécois Michel Dallaire, le vélo montréalais sera fabriqué en aluminium, ce qui fera en sorte qu’il ne rouillera pas. Sa durée de vie est évaluée à cinq ans. Les bornes, qui serviront au paiement de la location et au verrouillage du vélo, fonctionneront à l’énergie solaire.

www.trouvemonnom.ca

Articles récents du même sujet