Montréal

La parole à Benoît Girouard, fondateur de la Fête bio-paysanne

Métro s’est entretenu avec le fondateur de la Fête bio-paysanne, Benoît Girouard, avant le début des activités qui s’amorcent aujourd’hui et qui se poursuivent ce week-end à la TOHU.

À quoi doivent s’attendre les visiteurs ?
La Fête bio-paysanne, c’est un immense marché public 100 % bio avec des kiosques liés au mode de vie écologique et des exposants qui vont vulgariser certains thèmes lors de conférences-ateliers. On essaie de faire ça dans un esprit ludique tout en faisant aussi un peu de politique c,ar les agriculteurs bio restent les plus négligés des agriculteurs. Il faudra qu’un jour, le Québec fasse complètement le choix du bio.

Des incontournables à ne pas rater ?
La tente de l’herboristerie, avec par exemple des ateliers pour apprendre à se doter d’une trousse maison pour les bobos des enfants. Il y aura aussi un chalet écologique pour montrer différentes techniques de construction vertes. Et aussi, une petite ferme avec des races patrimoniales du Québec comme la vache canadienne, la poule chanteclair et le cheval canadien.

Un exposant volubile avec qui jaser absolument ?
Difficile, il y en a beaucoup. Benoît Lavigueur, un constructeur écolo qui touche à tout et qui pourrait vous faire découvrir que les techniques d’isolation à base de laine de mouton ne sont pas aussi ésotériques qu’il n’y paraît. Ou peut-être aussi Capucine Chartrand qui tiendra une conférence sur comment se relaxer et bien dormir grâce aux plantes médicinales, une belle façon pour trouver autre chose que les somnifères.

Articles récents du même sujet